DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Commission veut faciliter l'économie participative

Airbnb, Uber, Blablacar autant de noms qui représentent le succès de l‘économie collaborative.

Vous lisez:

La Commission veut faciliter l'économie participative

Taille du texte Aa Aa

Airbnb, Uber, Blablacar autant de noms qui représentent le succès de l‘économie collaborative. Mais l’encadrement de ces nouveaux acteurs varie fortement d’un pays membre à l’autre. Pour le vice-président de la Commission européenne chargé de l’Emploi et de la Croissance il ne faut pas manquer ces nouvelles opportunités. « La question est donc de savoir si l’Europe est ouverte à ces innovations, ouverte aux innovateurs ou si nous laissons partir les personnes et les entreprises », ajoute Jyrki Katainen. L’institution cherche donc à apporter un peu de cohérence entre les 28. Pour le Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats, Luca Visentini, il faut surtout un cadre juridique clair. Uber « ne paye pas les taxes adéquates, ne paye pas de contributions sociales, ne protège pas les travailleurs mais aussi les clients », rappelle-t-il.

allviews Created with Sketch. Point of view

"La question est donc de savoir si l'Europe est ouverte à ces innovations"

Jyrki Katainen Vice-président de la Commission européenne
La Commission souhaite un encadrement, raisonnable, de ces nouvelles plate-formes pour leur permettre de se développer. Il ne s’agit cependant que d’une simple prise de position.