DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Carton rouge de la France à la mascotte de l'Ukraine pour l'Euro 2016

monde

Carton rouge de la France à la mascotte de l'Ukraine pour l'Euro 2016

Publicité

Voyager en Europe est cher et laborieux pour les Ukrainiens, mais pour l’Euro 2016, ils sont ultra-motivés. La famille Bobenchyk ne fait pas exception. Pour Ivan, Maryana, et leur fils Volodymyr, âgé de huit ans, le football est une véritable passion, à tel point que Volodymyr est devenu une célébrité.
Il lui arrive de rejoindre l‘équipe nationale à l’entraînement et de se tenir à ses côtés lorsque l’hymne national est joué avant le coup d’envoi. Il a même été photographié avec le président Porochenko, la gagnante de l’Eurovision Ruslana ou encore des stars du foot venues jouer en Ukraine.

C’est donc tout naturellement que les Bobenchyk ont fait leur demande de visas pour la France lorsque l’Ukraine a été qualifiée, réservant dans la foulée leurs vols et des chambres d’hôtel. Seulement voilà, comme de nombreux autres Ukrainiens, leur rêve d’Euro 2016 est tombé à l’eau, la France leur refusant des visas.

Paris s‘était engagé à ce que son service consulaire spécial Euro 2016 facilite les choses, et les Bobenchyk y ont eu recours, mais leur demande a été refusée au motif que les raisons de leur visite et de leur séjour n‘étaient pas fiables. Ils ont pourtant voyagé précédemment dans l’Espace Schengen, à l’occasion de la finale de l’Europa League en 2015, lorsque Volodymyr fut la mascotte du Dnipro.

Aujourd’hui, la déception du garçon est immense et ses parents – qui tentent d‘être reçus par l’ambassadeur de France – disent avoir le plus grand mal à lui expliquer ce refus qu’eux-mêmes ne comprennent pas.

…but despite having EURO 2016 tickets, his visa request has been refused

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article