DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les insolites: des gardiennes et des pesetas en Espagne, du rap communiste en Chine et un vieux voleur pas prêt de prendre sa retraite

monde

Les insolites: des gardiennes et des pesetas en Espagne, du rap communiste en Chine et un vieux voleur pas prêt de prendre sa retraite

Publicité

Chaque vendredi, les journalistes des différents services linguistiques d’Euronews sélectionnent des informations en Europe et ailleurs dans le monde qui ne font pas forcément la une.

Une gardienne de l’Atletico Madrid supportrice en secret du Real

Sara Ezquerro, la portière de l‘équipe B de l’Atletico Madrid a été vue en train de fêter la victoire du Real en Ligue des champions alors que son équipe affrontait les “Merengue” en final.

Ezquerro a dû fermer ses comptes sur les réseaux sociaux après qu’une photo d’elle en train de célébrer la victoire du Real a fait surface.
La gardienne a été identifiée dans une photo posté sur internet par son amie Maria Calvo, son ancienne coéquipière à l’Atletico et elle-même supportrice de la “maison blanche”. Les insultes ont alors commencé à pleuvoir.
La stoppeuse a grandement participé à la montée de son équipe en seconde division espagnole cette année. Les formations féminines de l’Atletico Madrid font partie des meilleures d’Europe.



Les Espagnols détiennent toujours près de 1,7 milliard d’euros en pesetas

Qu’il soit sous les matelas ou dans des boîtes de café, les Espagnols possèdent encore 1,7 milliard d’euros en pesetas, l’ancienne monnaie du pays disparue il y a 12 ans quand l’euro a été introduit.

Selon la Banque d’Espagne, il y a 864 millions d’euros en billets et 805 millions en pièces qui n’ont pas encore été échangés. L’an dernier la banque a échangé 2,5 milliards de pesetas pour une valeur totale de 15 millions d’euros. 12 millions en billets, le reste en pièces.

Quand l’euro a été introduit le 1er janvier 2002, le gouvernement espagnol a autorisé que les deux monnaies circulent durant trois mois, après cela les pesetas pouvaient être échangées dans n’importe quelle banque contre des euros jusqu‘à la fin du mois de juin 2016. Après cette date, seule la Banque centrale pourra faire l‘échange.


Rome fait appel à des entreprises et de riches donateurs pour “adopter” des sites historiques en ruines

La ville de Rome a publié un appel à l’aide de 500 millions d’euros destiné aux entreprises et autres riches philanthropes ainsi qu’aux Romains . L’objectif: aider à restaurer de nombreux sites anciens de la capitale italienne et empêcher d’autres de tomber en ruines.

Le Forum Romain, le Circus Maximus, les murs, aqueducs, le système d‘évacuation des eaux usées d’une ville qui fut un temps la plus puissante de la planète ont tous été classés suivant l’importance des rénovations qui sont à effectuer.

Criblé de dettes à hauteur de 12 milliards d’euros, Rome n’a pas les moyens de payer les réaparations. Selon Claudio Parisi Presicce, le responsable du patrimoine culturel de la ville, étant donné la place centrale de Rome dans l’histoire de la civilisation occidentale, les autorités peuvent faire appel à la bonne volonté des donateurs.



Les médias d‘état chinois mettent à l’honneur les chansons de rap à la gloire de Karl Marx

Le dernier sujet à la mode pour les rappeurs chinois est un philosophe allemand du 19è siècle qui a écrit un livre appelé “le Manifeste du Parti communiste”. Les médias d‘état chinois promeuvent une nouvelle chanson de rap à la gloire de Karl Marx, il s’agit de leur dernière tentative de tirer profit de la culture populaire à l’avantage du Parti communiste.
Titrée “Marx est post-90”, la version chinoise d’une chanson pour les ados d’aujourd’hui vante l’attitude “cool” du parrain communiste avec des paroles telles que “la vie est pleine de petits accidents, un jour j’ai découvert à quel point il était génial” ou encore “Tu es ma Venus, mon cher Marx”…De quoi faire trembler les MC’s du monde entier…
Selon le site internet du journal du parti, le Quotidien du peuple, cette chanson prouve à quel point Marx continue d’attirer les jeunes et ne “sera jamais complètement démodé”.

Pour écouter la chanson:


Un voleur en série de 86 ans coincé à Gênes

La police a arrêté mardi un homme de 86 ans grâce à des images de vidéosurveillance le montrant en train de fracturer deux voiture dans le quartier de Pegli à Gênes. Le voleur, qui a passé sa vie à faire des allers-retours entre la prison et le monde extérieur, aurait déclaré “ne pas savoir faire autre chose”.
“Je vole quelques objets dans les voitures et je les refourgue. Avant c‘était des autoradios et des cassettes maintenant ça peut être des chargeurs de batteries. Je ne fais de mal à personne”. “Et puis à mon âge, ils ne vous mettent plus en prison “, a-t-il rajouté.


Sources :

The Guardian

Rap Marx

Artemagazine

ANSAf

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article