DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : chiffres de l'emploi en trompe l'oeil

économie

USA : chiffres de l'emploi en trompe l'oeil

Publicité

Les Etats-Unis ont dévoilé des chiffres de l’emploi en trompe l’oeil en mai. A commencer par le taux de chômage : il est tombé à 4,7% de la population active en mai, au plus bas depuis novembre 2007, soit avant la crise financière. Les économistes n’en attendaient pas tant, puisqu’ils tablaient sur 4,9%.

Chômeurs sortis des listes

Mais cette embellie s’explique en partie par le fait que nombre d’Américains ont renoncé à chercher du travail, sortant ainsi des listes. Ainsi, le taux de participation au marché du travail des personnes en âge de travailler – ne serait-ce qu’en recherchant activement un emploi – a reculé de 0,2 points de pourcentage en mai à 62,6%, renouant avec les niveaux des années 70. Sur les deux derniers mois, le repli est de 0,4 points, effaçant les gains du premier trimestre.

Grévistes recensés comme sans emploi

Pour ce qui est des nouvelles embauches, la déception est cuisante : l‘économie américaine n’a créé que 38.000 emplois nets le mois dernier, là où les économistes tablaient sur plus de 160.000. Seul le secteur de la santé a recruté.

Certes, le chiffre est tronqué par la grève d’un mois de 34.000 salariés du groupe de télécommunications Verizon, qui ont été comptés comme des destructions d’emplois. Mais c’est tout de même moins bien que prévu. Pire, les créations d’emplois ont été abaissées à 123.000 en avril (contre 160.000 annoncées précédemment) et à 186.000 en mars (contre une précédente estimation à 208.000).

Hausse de taux reportée ?

Des chiffres à même de dissuader une hausse des taux directeurs dès l‘été, la Réserve fédérale américaine évaluant à 100.000 le nombre de créations d’emplois nécessaires chaque mois pour stabiliser le marché du travail.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article