DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La décrue à Paris, une partie de la Seine-Maritime menacée

monde

La décrue à Paris, une partie de la Seine-Maritime menacée

Publicité

L’eau commence à refluer à Paris où, depuis vendredi soir, la Seine a perdu dix centimètres et est passée sous la barre des six mètres.

À Paris, deux stations de métro et une gare du RER sont fermées et le trafic de la SNCF restera perturbé plusieurs jours en Ile-de-France indépendamment des mouvements de grèves.

Pour évaluer les dégâts, le Premier ministre a visité plusieurs villes inondées du département de l’Essonne. Manuel Valls en a profité pour appeler les grévistes de la SNCF à suspendre leur mouvement. “Je demande à chacun de prendre ses responsabilités, de suspendre et d’arrêter ce mouvement le plus vite possible” a-t-il dit.

Même si l’eau commence à refluer, plusieurs villes restent inondées, notamment à Villeneuve Saint-Georges où les évacuations continuent.

Pour l’heure, les régions en aval de Paris entre Rouen et l’embouchure de la Seine sont placées en vigilance rouge “par mesure de précaution.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article