DERNIERE MINUTE

La décrue à Paris, une partie de la Seine-Maritime menacée

L’eau commence à refluer à Paris où, depuis vendredi soir, la Seine a perdu dix centimètres et est passée sous la barre des six mètres.

Vous lisez:

La décrue à Paris, une partie de la Seine-Maritime menacée

Taille du texte Aa Aa

L’eau commence à refluer à Paris où, depuis vendredi soir, la Seine a perdu dix centimètres et est passée sous la barre des six mètres.

À Paris, deux stations de métro et une gare du RER sont fermées et le trafic de la SNCF restera perturbé plusieurs jours en Ile-de-France indépendamment des mouvements de grèves.

Pour évaluer les dégâts, le Premier ministre a visité plusieurs villes inondées du département de l’Essonne. Manuel Valls en a profité pour appeler les grévistes de la SNCF à suspendre leur mouvement. “Je demande à chacun de prendre ses responsabilités, de suspendre et d’arrêter ce mouvement le plus vite possible” a-t-il dit.

Même si l’eau commence à refluer, plusieurs villes restent inondées, notamment à Villeneuve Saint-Georges où les évacuations continuent.

Pour l’heure, les régions en aval de Paris entre Rouen et l’embouchure de la Seine sont placées en vigilance rouge “par mesure de précaution.”