DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Municipales partielles en Italie : poussée du mouvement Cinq Etoiles

monde

Municipales partielles en Italie : poussée du mouvement Cinq Etoiles

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

En Italie, les candidats soutenus par le gouvernement de centre-gauche sont en recul après le premier tour des municipales partielles. A Rome, Virginia Raggi, la candidate du mouvement populiste “Cinq Etoiles” est arrivée en tête.

Cette avocate de 37 ans, en passe devenir maire de la capitale, était totalement inconnue du grand public il y a quelques mois.

“Ce n’est que le premier round et il va y avoir un sprint final, mais c’est un moment historique, très important, à la fois parce que je pourrais devenir la première femme maire de Rome et parce que les citoyens romains ont exprimé clairement qu’ils ne croient plus dans les slogans et les promesses électorales, et ont montré qu’ils croient en un mouvement qui présente un projet politique transparent”, a-t-elle réagi dimanche soir.

Elle devance le candidat du Parti démocrate soutenu par le Premier ministre. A Rome, l’ancien maire de centre-gauche a démissionné fin 2015 après une affaire de fausses notes de frais.

Les scrutins municipaux se tenaient notamment à Rome, Milan, Naples et Turin. Treize millions d’Italiens étaient appelés aux urnes, soit près de la moitié des électeurs.

Le Parti Démocrate est en grande difficulté. Il a perdu 100 000 voix par rapport au scrutin de 2011, même s’il devrait l’emporter dans de nombreuses grandes villes au deuxième tour.

A deux ans des législatives, la droite modérée de Silvio Berlusconi s’est, quant à elle, effondrée, face à la montée en puissance de la Ligue du Nord et ses alliés néo-fascistes.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article