DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Quid de la sécurité en France à l'aune de l'Euro2016 ?

monde

Quid de la sécurité en France à l'aune de l'Euro2016 ?

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

La France se blinde pour garantir la sécurité de l’Euro2016 de football. Le renforcement des dispositifs de surveillance est prévu dans tous les lieux touristiques, les transports, les centres commerciaux et évidemment dans les stades et zones réservées aux supporteurs.

En région parisienne, cela se traduit par 1.200 militaires supplémentaires dans le cadre du plan Sentinelle et plus de 3.000 policiers en plus des 10 000 déjà présents.

Sept mois après les attentats de Paris, impossible d‘éviter le mot terrorisme.


“Elle existe la menace, et je ne serai pas dans la situation où je suis, président de la République, si je ne vous disais pas très clairement qu’il y a une menace. Cette menace, elle vaut, hélas, pour un temps qui sera long, donc il faut que l’on prenne toutes les garanties pour que ce grand événement, cet Euro2016 soit réussi, et il le sera”, déclarait récemment François Hollande sur France Inter.

Le Stade de France avait été l’une des cibles des terroristes le 13 novembre dernier.
Sa capacité est de 80 000 places, il se voit affecter entre 950 et 1.100 policiers et 1.267 agents de sécurité du privé. Il y aura huit points de pré-filtrage et six points d’entrée dans le périmètre.
Chaque site aura un poste de commandement qui centralise tout ce qui se passe autour et qui est relié aux forces de police et de secours.

A part les stades, il faut sécuriser les zones réservées aux supporteurs, dites “fan zones”. C’est là que les supporteurs peuvent se regrouper pour suivre les matchs sur écrans géants. Par exemple, ici, à Nice, où se joueront quatre matchs, une fan zone de choix, en bord de mer…


“Le public qui va renter dans ces fans zones, va rentrer dans un premier sas où il y aura un service de consigne avec une détection de métaux qui se mettra en place. Pour entrer dans la fan zone, on va devoir passer obligatoirement par un portique de sécurité, comme nous avons dans les aéroports, de France, ou certaines gares qui en sont équipés”, explique le directeur de la police municipale de Nice, Jean-Louis Truglio.

Au Parc des Princes, 25 points de pré-filtrage et cinq points d’entrée sont prévus dans le périmètre. Mais comment sécuriser l’espace aérien au-dessus du stade ?

Le chef de la sécurité de l’UEFA pour l’Euro2016, Ziad Khoury nous l’explique :


“Il y aura au-dessus de chaque terrain d’entraînement, de chaque stade, des zones d’interdiction aérienne qui sont définies, et on va déployer dans la plupart des stades et pour la plupart des matchs avec l’Etat des moyens anti-drones, qui sont des moyens assez novateurs qui permettent de brouiller les drones et de prendre le contrôle de ces drones si jamais on en aperçoit”.

Et puis, il y a la fan zone du Champ-de-Mars, la plus importante, qui accueillera entre 50 000 et 90 000 personnes. Elle comptera 16 points de pré-filtrage, six entrées et un millier de policiers seront affectés à sa surveillance.

900 000 supporteurs étrangers seraient attendus pour assister à cette compétition.


Sur toute la France, 90.000 personnes assureront la sécurité de l’Euro 2016 : 30.000 gendarmes, 42.000 policiers, 5.200 personnels de la Sécurité civile (pompiers, démineurs), une partie des 10.000 militaires de l’opération Sentinelle et 13.000 agents de sécurité privée.


ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article