DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le camp du "Brexit" surfe sur le thème de l'immigration

monde

Le camp du "Brexit" surfe sur le thème de l'immigration

Publicité

Le débat sur l’immigration a profité ces dernières semaines au camp du “Brexit”. Nigel Farage, le leader du parti europhobe UKIP, estime que la baisse du niveau de vie au Royaume-Uni est liée à l’arrivée massive de travailleurs européens sur le marché britannique. Il a répondu aux questions d’Isabelle Kumar :

“Si votre population augmente d’un demi million par an, votre PIB augmente, mais ce qui n’augmente pas, c’est le PIB par habitant. Et ce qu’on ne mesure pas – mettons que l’on sache ce qu’un immigré paye comme taxes et ce qu’il perçoit comme avantages – ce qu’on ne mesure pas, ce sont les dépenses en capital : combien de nouvelles écoles, combien de nouveaux hôpitaux, combien de nouvelles routes, il faut.
Et c’est intéressant, certaines études disent que ça représente un bénéfice net, d’autres une petite perte, la Chambre des Lords a dit que c‘était impossible de le déterminer, mais que c‘était probablement égal.’‘

Nigel Farage et David Cameron ont défendu tour à tour leurs idées mardi soir à la télévision. Le Premier ministre a appelé les Britanniques à ne pas choisir “la petite Angleterre de Nigel Farage”, ajoutant que l‘économie souffrirait en cas de Brexit.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article