DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France: les grèves vont-elles affecter l'Euro?

monde

France: les grèves vont-elles affecter l'Euro?

Publicité

A deux jours de la cérémonie d’ouverture de l’Euro de football au stade de France, la colère sociale ne désemplit pas. Ce mercredi à Paris des nouveaux heurts ont éclaté entre la police et les manifestants à proximité du ministère de l‘économie.

La grève des cheminots a été reconduite pour ce jeudi, celle des éboueurs prend de l’ampleur dans plusieurs ville de France. Une grève des pilotes d’Air France commencera samedi.

Certains opposants à la loi travail ne cachent pas leur intention de saboter la compétition de football: “On va paralyser le pays pendant l’Euro. On demande le retrait immédiat de la loi El-Khomri”, lance un manifestant parisien, qui dit viser la “grève générale”.

Deux millions de visiteurs étrangers sont attendus dans le pays, pendant l’événement, qui durera un mois. Déjà sous pression au regard de la menace terroriste, le président du comité d’organisation de l’Euro Jacques Lambert ne cache pas son inquiétude: “sur l‘évolution des mouvements sociaux nous n’avons malheureusement pas plus d’informations que vous, c’est un sujet sur lequel nous n’avons malheureusement aucune prise. Nous souhaiterions avoir une mobilité aussi fluide que possible”, a-t-il déclaré.

A Paris, des grévistes ont tenté d’occuper le train qui venait de terminer le tour de France des villes de l’Euro avec la coupe à son bord.

Les stades et les zones de supporters sont enfin prêtes. Les sélections sont presque toutes arrivées. Les double champions en titre espagnols ont investi ce mercredi leur camp de base situé sur l‘île de Ré, en Charente-Maritime. Dans le même temps les Italiens s’installaient dans leur hôtel à Montpellier. Dernière équipe à rejoindre l’hexagone, le Portugal de Cristiano Ronaldo arrivera ce jeudi dans l’Essonne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article