DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

50 morts dans une attaque contre un club gay d'Orlando : le tireur a fait allégeance à l'Etat Islamique

monde

50 morts dans une attaque contre un club gay d'Orlando : le tireur a fait allégeance à l'Etat Islamique

Publicité

Il est deux heures du matin lorsqu’un homme pénètre à l’intérieur du Pulse, une boite de nuit fréquentée par la communauté gay d’Orlando en Floride.
Armé d’un fusil d’assaut et d’une arme de poing, il exécute au moins 50 personnes et en laisse 53 autres blessées selon un dernier bilan. Il sera abattu par la police après trois heures de prise d’otage.

Le FBI a identifié le tireur. Il s’agit d’Omar Mateen, un jeune homme de 29 ans, né à New York de nationalité américaine et d’origine afghane. Il vivait à Port Sainte-Lucie a deux cents kilomètres du lieu du massacre.
Une enquête pour acte de terrorisme vient d‘être ouverte par la police américaine, il y a désormais très peu de doute sur le caractère terroriste de l’attaque

“Il a été rapporté que Omar Mateen a appelé le 911 (numéro d’urgence américain) ce matin, dans cet appel il a prêté allégeance au chef de l’Etat islamique. Nous enquêtons sur des connexions tant ici qu‘à l’international.” a expliqué lors d’une conférence de presse Ron Hopper, un responsable du FBI.

Selon une agence de presse proche du groupe Etat islamique, l’organisation djihadiste revendique l’attaque.

Omar Mateen avait jusqu’ici un casier vierge mais n‘était pas inconnu du FBI. Il avait été interrogé à plusieurs reprises sans que cela ne donne de suite en 2013 notamment.

A l’autre bout du pays, un homme a été arrêté à Los Angeles. Il était en possession d’un arsenal d’explosifs et d’armes à feu. Il a déclaré aux policiers qu’il avait voulu s’en prendre à la gay pride de la ville. Quelques 400 000 personnes y étaient attendues avant l’annonce de la tuerie d’Orlando.
Aucun lien n’a pu être établi avec l’attaque d’Orlando.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article