Meurtre de policiers : le tueur a agi au nom de l'EI et avait une liste de "cibles"

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy  avec AFP
Meurtre de policiers : le tueur a agi au nom de l'EI et avait une liste de "cibles"

<p>La France a de nouveau été frappée par un acte terroriste, qui a visé cette fois un policier et sa compagne à leur domicile, à Magnanville en région parisienne.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">J'ai une pensée pour ce couple de policiers, lâchement assassinés par un terroriste hier. Les forces de sécurité ont tout mon soutien.</p>— François Hollande (@fhollande) <a href="https://twitter.com/fhollande/status/742629612698636288">14 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le couple a été attaqué à l’arme blanche par un individu identifié comme étant Larossi Abballa, 25 ans, qui avait été condamné en 2013 pour sa participation à une filière djihadiste.</p> <p>Dans une vidéo diffusée en direct sur Facebook, depuis les lieux du crime, l’individu s’est revendiqué de l‘État islamique. Et il a appelé à commettre d’autres attaques.</p> <p><em>‘‘Les enquêteurs se sont attachés d’ores et déjà à faire un certain nombre d’investigations et surtout des constatations qui leur ont permis notamment de saisir, à l’intérieur du pavillon, une liste de cibles mentionnant des personnalités ou des professions : rappeurs, journalistes, policiers ou personnalités publiques.”</em>, a expliqué François Molins, le Procureur de la République de Paris.</p> <p>L’assaillant, qui a été abattu par la police, était originaire de Mantes-la-Jolie. La police a mené des perquisitions, notamment au domicile familial, et placé en garde à vue trois personnes de l’entourage du meurtrier.</p> <p>Le couple assassiné avait un enfant de trois ans, qui a été retrouvé choqué mais indemne.</p> <p>L‘émotion est grande dans les rangs des policiers, qui demandent aujourd’hui l’autorisation d‘être armés ‘‘en tous temps et tous lieux” pour se protéger.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">En accord avec leurs familles, ns rendons hommage au Cdt JB. <span class="caps">SALVAING</span> et sa compagne adj administrative J. <span class="caps">SCHNEIDER</span> <a href="https://t.co/7C1QQOw1nS">pic.twitter.com/7C1QQOw1nS</a></p>— Police Nationale (@PoliceNationale) <a href="https://twitter.com/PoliceNationale/status/742732092321234944">14 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>