DERNIERE MINUTE

Brexit : la Banque d'Angleterre durcit le ton

La BoE a observé u statu quo sur ses taux mais a durci son discours alarmiste sur les conséquences dévastatrices d'une sortie britannique de l"UE.

Vous lisez:

Brexit : la Banque d'Angleterre durcit le ton

Taille du texte Aa Aa

La Banque d’Angleterre a maintenu sans surprise son taux directeur à 0,5%. Mais à une semaine du référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, son gouverneur, Mark Carney a de nouveau mis en garde contre les effets dévastateurs d’un Brexit sur l‘économie britannique, mondiale, et sur la livre sterling.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Il est du devoir de la banque de communiquer ses appréciations argumentées au parlement et au public."

Des propos qualifiés d’inappropriés par les pro-Brexit. L’un d’eux, le parlementaire Patrick Jenkin, a même écrit à Mark Carney pour lui intimer de se garder de tout commentaire en période pré-électorale.

La réponse du gouverneur ne s’est pas faite attendre : “Votre lettre démontre une incompréhension fondamentale de l’indépendance de la banque centrale. (…) Il est du devoir de la banque de communiquer ses appréciations argumentées au parlement et au public.

La Banque d’Angleterre a prévu une série de mesures d’urgence en cas de Brexit, notamment une surveillance accrue des banques pour leur assurer un accès aux liquidités dont elles ont besoin. La BoE a d’ailleurs déjà passé un accord avec les autres banques centrales en vue d‘éventuels échanges réciproques de devises.