DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pologne : le Conseil de l'Europe dénonce "l'érosion de l'Etat de droit"

monde

Pologne : le Conseil de l'Europe dénonce "l'érosion de l'Etat de droit"

Publicité

La Pologne n’a guère apprécié le rapport présenté ce mercredi par le Conseil de l’Europe, un document de 40 pages qui déplore “l‘érosion de l’Etat de droit” dans le pays. Le gouvernement conservateur de Varsovie dénonce le manque de neutralité du Commissaire qui l’a rédigé. Le Commissaire aux droits de l’homme, Nils Muiznieks, a notamment insisté sur la “paralysie” du Tribunal constitutionnel polonais.

“C’est une menace très sérieuse. Je n’ai pas rencontré une telle situation nulle part en Europe. Un élément clef de l‘équilibre des pouvoirs et de la législation pour les droits de l’homme a été paralysé par l’action du gouvernement. C’est une situation très grave”, a t-il dit.

Il a aussi critiqué une nouvelle loi sur la surveillance policière. A la question de savoir ce que la Pologne doit faire, voici sa réponse :

“Il faut mettre en œuvre les décisions du tribunal constitutionnel, mettre en œuvre les recommandations des experts du Conseil de l’Europe, travailler avec eux pour parvenir à une bonne loi sur les médias de service public. Il faut prendre le temps et écouter les voix des défenseurs des droits de l’homme pour l’adoption de nouvelles lois”.

Dans sa réponse, de plus de soixante pages, le gouvernement polonais dénonce le caractère politique des critiques du Commissaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article