DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trêve rompue à Alep

monde

Trêve rompue à Alep

Publicité

En Syrie, la trêve de 48 heures annoncée par la Russie sur la région d’Alep à partir de jeudi à l’aube a été rompue dès les premières heures.

Des sources sur place évoquent des raids du régime de Bachar el-Assad, mais également en provenance de quartiers contrôlés par les rebelles.

Le conseiller spécial de l’ONU pour la Syrie, Jan Egeland, espère malgré tout une prolongation.

“J’espère et je prie qu’elle soit prolongée, que les habitants d’Alep puissent profiter du répit et que nous puissions leur apporter de l’aide. Nous allons aujourd’hui à Afrin, au Nord d’Alep, où 50 mille personnes n’ont pas reçu d’aide depuis très longtemps.”

De son côté, le ministère syrien des affaires étrangères “condamne fermement” la présence de forces spéciale française et allemande dans les régions du nord du pays, et notamment à Kobane et Minbej.

L’Allemagne a démenti l’information, mais Paris a récemment reconnu avoir envoyé des éléments pour conseiller les forces kurdes de Syrie qui combattent l‘État islamique.

Damas dénonce une violation de la souveraineté de la Syrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article