DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le ponton flottant de Christo crée l’engouement

monde

Le ponton flottant de Christo crée l’engouement

Publicité

La structure “The Floating piers” de l’artiste contemporain Christo connaît un vif succès sur l’île de Monte Isola en Italie. Des milliers de visiteurs ont déjà expérimenté l’oeuvre les 18 et 19 juin.

Les premiers curieux sont arrivés le 18 juin dès 08h00 pour découvrir l’immense ponton flottant installé sur le lac d’Iseo. Fabriqué en matériaux légers, ce dispositif donne l’impression de marcher sur l’eau.

Dans l’après-midi du 18 juin, le site s’est retrouvé rapidement saturé. Sous un soleil de plomb, plusieurs personnes ont été victimes de malaise dans les files d’attente. Si bien que Christo lui-même s’est empressé de recommander à la foule de venir un autre jour.

Arrivés assez tôt, certains visiteurs ont toutefois pu marcher sur l’eau jusqu’à l’île de San Paolo, voisine de de Monte Isola. Pensé comme une plage, le ponton ne dispose pas de barrières de sécurité. C’est pourquoi près de 200 personnes veillent à la sécurité des promeneurs sur le lac.

Le tissu qui recouvre l’ensemble de la structure réagit à la pression des pieds. Jaune à l’origine, il vire doucement au orange depuis samedi. Il pourrait devenir rouge d’ici la fermeture du site, le 3 juillet prochain. Les organisateurs espèrent accueillir environ 25 000 visiteurs par jour avant cette date.

Christo et sa femme Jeanne-Claude, également artiste, essayaient de mettre en place ce projet depuis 46 ans. A leurs débuts, un historien de l’art argentin les avaient contactés pour installer une oeuvre semblable sur l’estuaire Rio de la Plata, entre l’Argentine et l’Uruguay. Cette initiative n’a jamais vu le jour. A force de détermination, le couple a enfin pu concrétiser cette folle ambition.

Plus d’informations sur : www.thefloatingpiers.com

Walking on water: Bulgarian artist Christo realises his dream

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article