DERNIERE MINUTE

JO 2016 : la suspension des athlètes russes maintenue par l'IAAF

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a maintenu ce vendredi la suspension des athlètes russes, suite au scandale de dopage. Cette décision doit les priver de facto des Jeux Olympiques

Vous lisez:

JO 2016 : la suspension des athlètes russes maintenue par l'IAAF

Taille du texte Aa Aa

A six semaines des Jeux de Rio, la Fédération internationale d’athlétisme a maintenu ce vendredi la suspension des athlètes russes. En vigueur depuis sept mois, elle fait suite aux révélations concernant un système de dopage généralisé, au sein de l’athlétisme russe.

Pour l’IAAF et son président Sebastien Coe, la Russie n’a pas sa place aux JO :

“Bien que des progrès aient été réalisés, le conseil de l’IAAF est unanime pour dire que la Fédération russe d’athlétisme n’a pas rempli les conditions nécessaires pour être réintégrée et que ses athlètes ne peuvent pas retourner de manière crédible à la compétition internationale, sans saper la confiance de leurs concurrents et du public.”

L’IAAF laisse toutefois une porte ouverte à certains athlètes russes, ceux qui pourront prouver qu’ils n’ont pas profité du système et ceux qui ont activement lutté contre le dopage, à l’image de la lanceuse d’alerte, la spécialiste du 800 mètres, Yulia Stepanova.

En Russie, la perchiste Elena Isinbaeva a, elle, a annoncé son intention de porter plainte, après la décision de la Fédération internationale, “une violation des droits de l’Homme”, selon elle.

“C’est une honte que des athlètes propres soient punis pour un délit qu’ils n’ont pas commis. L’athlétisme est une discipline individuelle et c’est pourquoi nous devrions répondre de manière individuelle à de telles allégations. Je ne peux pas parler au nom de mes collègues russes. Nous pouvons tous choisir la façon de décrocher l’or aux Jeux olympiques.’‘

Les athlètes comptent également sur la décision mardi du Comité Internationale olympique. Le CIO pourrait autoriser les sportifs ‘‘propres’‘ à concourir sous la bannière olympique.