Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'hommage à la députée britannique assassinée, Jo Cox

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'hommage à la députée britannique assassinée, Jo Cox

<p>Un hommage à la députée britannique Jo Cox s’est tenu ce samedi à Birstall, à l’endroit où elle a trouvé la mort trois jours plus tôt. La parlementaire travailliste a été assassinée par balles et à l’arme blanche par un <a href="http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/06/17/meurtre-de-jo-cox-session-extraordinaire-du-parlement-britannique-lundi_4952877_3214.html">militant pro Brexit</a> et sympathisant néonazi en pleine rue, dans sa circonscription du nord de l’Angleterre. Aujourd’hui, la famille de la jeune femme, qui était aussi mère de deux enfants, et une foule d’anonymes se sont réunis en sa mémoire, devant un parterre de fleurs. “Nous savons qu’il y a de mauvaises personnes dans ce monde, mais il y aussi énormément de gens bien”, a déclaré la soeur de la député, Kim Leadbeater. “Notre famille est brisée, mais nous allons cicatriser avec le temps, et Jo sera à jamais dans nos vies. Elle vivra à travers toutes les bonnes personnes en ce monde”. <br /> Le meurtrier présumé de la parlementaire, Thomas Mair, avait tiré sur la députée en criant “la Grande-Bretagne d’abord!”. Entendu par le tribunal de Westminster ce samedi, l’homme de 52 ans a été inculpé pour homicide volontaire. Il de nouveau visé les défenseurs de l’Europe, en criant “mort aux traîtres !”.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">GB: “Mort aux traîtres”, lance le meurtrier présumé de Jo Cox devant la justice <a href="https://t.co/340ISnumNp">https://t.co/340ISnumNp</a> <a href="https://t.co/UdZivU5f6A">pic.twitter.com/UdZivU5f6A</a></p>— Courrier inter (@courrierinter) <a href="https://twitter.com/courrierinter/status/744229608531210240">18 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Depuis le drame, la campagne a été suspendue, alors que le référendum a lieu ce jeudi. Dans le camp du Brexit, l’immigration, au même titre que l’Union Européenne, est devenue une cible privilégiée. Un discours dénoncé par Jo Cox, qui s‘était appliquée à promouvoir la diversité et appelait au rassemblement, depuis son entrée au Parlement l’an dernier.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Immigration is a legitimate concern, but it’s not a good reason to leave the EU <a href="https://twitter.com/yorkshirepost"><code>yorkshirepost</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Remain?src=hash">#Remain</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/StrongerIn?src=hash">#StrongerIn</a><a href="https://t.co/FSsu8ggZTn">https://t.co/FSsu8ggZTn</a></p>&mdash; Jo Cox MP (</code>Jo_Cox1) <a href="https://twitter.com/Jo_Cox1/status/741178160197308416">10 juin 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>