Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le Palais du Printemps, débauche de luxe, des Ceausescu à Bucarest

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le Palais du Printemps, débauche de luxe, des Ceausescu à Bucarest

<p>“Le Palais Primaverii”, autrement dit le Palais du Printemps des Ceausescu est ouvert au public depuis mi-mars. En trois mois, plus de 8 000 visiteurs ont pénétré dans l’ancienne résidence privée du dictateur Nicolae Ceausescu et de son épouse, transformée en musée. Ils y ont vécu de 1965 jusqu‘à la chute du régime communiste en 1989. Les Roumains commes les touristes découvrent une débauche de luxe, à mettre en perspective avec les pénuries auxquelles était confrontée la population.</p> <p>“Je pense que c’est une très bonne idée d’avoir ouvert ce palais au public. C’est bien pour les Roumains de voir comment vivaient les Ceausescu à cette période et leur décadence. Décadence, c’est bien le mot pour décrire cet endroit”, confie ce touriste allemand.</p> <p>“J’ai eu l’occasion de visiter le palais du Shah d’Iran à Téhéran, mais celui-ci me semble plus intéressant”, dit cet autre.</p> <p>La demeure compte pas moins de 80 chambres, une salle de cinéma, des jardins d‘été et d’hiver. Certains visiteurs regrettent cependant le manque de référence à la dureté de la dictature de l‘époque, comme ce <a href="http://www.nytimes.com/2016/06/07/world/europe/romania-bucharet-ceausescu-villa.html?_r=0">journaliste roumain du New York Times</a>. Les autorités, elles, espèrent attirer le plus de touristes possible pour réduire un peu les coûts astronomiques pour l’entretien de ce palais.</p>