DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : les banques centrales aux aguets

économie

Brexit : les banques centrales aux aguets

Publicité

Le référendum britannique s’est invité dans les discours des banquiers centraux ce mardi.

La BCE parée à toute éventualité

A Bruxelles tout d’abord, où le président de la BCE intervenait au parlement européen devant la commission des affaires économiques et monétaires. Mario Draghi l’a assuré, tous les scénarios ont été envisagés.

La BCE s’est préparée à faire face à tous les imprévus qui suivront le référendum britannique sur l’Europe,“ a-t-il déclaré. Quant à une éventuelle coordination internationale, Mario Draghi l’a confirmé : “Il y a des consultations approfondies entre toutes les banques centrales du monde et le FMI. Mais il n’y a pas de plan, rien de la sorte, pas d’engagements…

Fed : éloge de la prudence

Au Sénat américain, la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, s’est inquiétée de la versatilité de la perception des investisseurs dans le contexte économique actuel. “Un développement qui pourrait modifier le sentiment des investisseurs n’est autre que le prochain référendum au Royaume-Uni. Un vote pour la sortie de l’Union européenne pourrait avoir des répercussions économiques significatives. Le comité surveille de près les développements économiques et financiers et leurs conséquences sur notre activité économique domestique, notre marché du travail et sur l’inflation,“ a-telle précisé.

La semaine dernière, la Fed a décidé de laisser ses taux d’intérêt inchangés face à “l‘évolution irrégulière“ de l’activité et au spectre d’un Brexit.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article