DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après l'interdiction de la manifestation anti-loi Travail, l'indignation

monde

Après l'interdiction de la manifestation anti-loi Travail, l'indignation

Publicité

Les syndicats opposés à la loi travail ont finalement “obtenu le droit” de manifester jeudi à Paris “sur un parcours proposé par le ministre de l’Intérieur”, depuis la place de la Bastille jusqu’au bassin de l’Arsenal, a annoncé mercredi le leader de la CGT, Philippe Martinez, lors d’une conférence de presse.

Un peu plus tôt, l’interdiction de la manifestation contre la loi travail prévue demain avait suscité l’indignation des syndicats et de la classe politique.

“C’est la première fois qu’on interdit à une confédération syndicale de manifester depuis 1958”, pestait le patron de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly.

Après deux jours de tractations avec la Préfecture de police sur l’itinéraire, puis sur une éventuelle manifestation statique Place de la Nation, les syndicats anti-loi travail se sont vus signifier une fin de non-recevoir ce mercredi matin.

FO et la CGT, dans la foulée, avaient demandé à être reçus “rapidement” par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve

Réagir à l’interdiction de manifester annoncée ce matin, le chef de file du parti Les Républicains Nicolas Sarkozy a déploré une décision “pas raisonnable”.
Le député socialiste frondeur Christian Paul a quant à lui évoqué une “ faute historique”.
Marine Le Pen dénonce enfin sur son compte Twitter une “atteinte grave à la démocratie”.

Les violences en marge de la manifestation du 14 juin avaient fait 40 blessés dont 29 policiers, et s‘étaient soldées par l’interpellation de 58 personnes.

La loi travail est examinée cette semaine au Sénat. Un vote solennel est prévu le 29 juin prochain.

D’autres manifestation avaient été interdites peu après les attentats du 13 novembre à Paris (Marche mondiale pour le climat, manifestations pour les droits des migrants) dans le cadre de l‘état d’urgence, mais l’interdiction ne manifester ne s‘était pas encore appliquée à une initiative des syndicats.

Avec agence

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article