DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Diana Damrau, divine Lucia di Lammermoor

musica

Diana Damrau, divine Lucia di Lammermoor

En partenariat avec

Au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, “Lucia di Lammermoor” de Donizetti, chef-d’oeuvre du répertoire lyrique romantique, a mis en pleine lumière, le talent de la soprano colorature allemande Diana Damrau. Le personnage de Lucia lui a donné l’occasion d’exprimer sa sensibilité, mais aussi sa folie devant un public conquis.

Chef-d’oeuvre de Donizetti, Lucia di Lammermoor s’achève sur le basculement de son héroïne dans la folie. Un moment délicat parfaitement maîtrisé par Diana Damrau# comme ont pu le constater les spectateurs du Théâtre des Champs-Élysées récemment. La représentation s’est soldée par un triomphe pour l’ensemble des interprètes et en particulier pour la cantatrice allemande considérée comme l’une des plus grandes sopranos coloratures de notre époque.

Scène de folie : “La chanteuse fait un peu ce qu’elle veut !”

‘‘Lucia, c’est un rôle ‘stuntman’, périlleux, pour une soprano, nous précise Diana Damrau. La tessiture est très aigue, c’est dramatique avec chaque Lucia car Lucia change et parce que c’est un opéra de bel canto, chaque soprano est libre de montrer les capacités de sa voix,’‘ ajoute-t-elle.

Dans une forme resplendissante, l’Orchestre du Teatro Regio de Turin était dirigé par Gianandrea Noseda avec passion. “Maestro Noseda, il a le drame [en lui], il est très fort comme musicien et il veut quelque chose de toi, mais en dialogue ; ce qui est génial car on peut créer ensemble ! s’enthousiasme Diana Damrau. Il donne aussi beaucoup d‘énergie et cela aide l’inspiration et la musique et c’est toujours très, très ‘exciting’ !” lance-t-elle dans un sourire.

La chanteuse lyrique allemande poursuit sur la scène de la folie que “Donizetti a connu lui-même,” précise Diana Damrau. “A ce moment-là, il donne vraiment toutes les possibilités pour la chanteuse de montrer l’esprit de la raison perdue : c’est toujours quelque chose et c’est un petit peu comme une improvisation et j’adore cela, indique-t-elle, parce que tout le monde veut créer l’atmosphère de cette scène de folie et la chanteuse fait un peu ce qu’elle veut !” dit-elle en riant aux éclats.

“Toujours célébrer ces trésors qui nous ont été donnés par les compositeurs”

Une joie communicative que la jeune femme tient à transmettre quand elle incarne ses différents rôles : “J’ai l’amour pour donner et c’est aussi pour cela que j’ai choisi cette profession, [pour] toucher les gens avec le chant, avec la voix. Il y a aussi ces trésors qui nous sont donnés par les compositeurs, par notre passé et qu’il faut toujours célébrer, parce que ce sont des dons éternels et cela va toucher encore le coeur des gens dans deux cent ans,” affirme-t-elle.

Prochain article