DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

ONU : le cannabis, drogue toujours la plus consommée au monde

monde

ONU : le cannabis, drogue toujours la plus consommée au monde

Publicité

Un adulte sur 20 a consommé au moins une drogue en 2014, c’est ce qu’indique dans son rapport annuel publié jeudi 23 juin 2016, l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Cela représente 250 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans, chiffre équivalant approximativement aux populations de l’Allemagne, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni réunies; c’est beaucoup indique le rapport de l’ONUDC, mais il ne semble pas y avoir eu d’augmentation ces quatre dernières années proportionnellement à la population mondiale.


Nombre de consommateurs de drogue dans le monde (en millions)

Effets dévastateurs sur la santé

Cependant, étant donné que plus de 29 millions de consommateurs de drogues souffriraient de troubles liés à cet usage, que 12 millions d’entre eux pratiqueraient l’injection et que 14% de ceux-ci vivraient avec le VIH, le rapport souligne que la consommation de drogues continue d’avoir des effets dévastateurs sur la santé.

Selon les estimations, 207 400 décès, ou 43,5 décès par million d’habitants âgés de 15 à 64 ans, auraient été liés à la drogue en 2014. Si ce nombre est également stable, les morts par surdose représentent entre un tiers et la moitié à peu près des décès liés à la drogue, dont la plupart peuvent être attribués à la consommation d’opioïdes.

Les usagers de drogues injectables sont ceux qui s’exposent à certaines des conséquences sanitaires les plus graves qui soient liées aux pratiques de consommation dangereuses, ils sont généralement en mauvaise santé, outre qu’ils courent des risques élevés de surdose, mortelle ou non, et ils sont plus susceptibles que d’autres de mourir prématurément. Un sur sept vit avec le VIH et un sur deux avec l’hépatite C.

De plus, des études ont montré que les personnes qui s’injectent des stimulants ont des rapports sexuels plus risqués, en conséquence de quoi la probabilité d’infection à VIH est plus élevée parmi elles que parmi les personnes qui s’injectent des opiacés.

Cannabis : drogue la plus consommée au monde

En 2014, selon les estimations, 183 millions de personnes auraient consommé du cannabis, drogue qui serait donc toujours la plus couramment consommée à l’échelle mondiale, suivie par les amphétamines. Avec environ 33 millions
d’usagers, la consommation d’opiacés et d’opioïdes soumis à ordonnance est moins courante, même si les opioïdes figurent toujours parmi les principales drogues susceptibles d’avoir des effets nocifs et des conséquences sanitaires.

La culture du cannabis reste la plus répandue des cultures de plantes servant à produire des drogues, suivie par celles du pavot à opium, signalée par 49 pays (d’Asie et des Amériques principalement), puis de la coca. S’il y a eu une forte hausse des saisies de drogues de synthèse, le cannabis reste la drogue dont le trafic est le plus répandu dans le monde.

Saisies de drogue (en tonnes)

La forte augmentation de la consommation d’héroïne constatée sur certains marchés (notamment en Amérique du Nord) où elle était auparavant en baisse indique que cette substance reste l’une des plus préoccupantes du point de vue de la santé publique.

Consommateurs : plus d’hommes que de femmes

Les hommes sont trois fois plus susceptibles que les femmes de consommer du cannabis, de la cocaïne ou des amphétamines, alors que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de prendre des opioïdes et des tranquillisants à des fins non thérapeutiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article