DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"L'Union Européenne vacille"

monde

"L'Union Européenne vacille"

Publicité

Le Brexit suscite la crainte d’une réaction en chaîne alors qu‘à travers l’Europe les partis anti-européens se sentent pousser des ailes et rêvent d’organiser des consultations nationales dans leurs pays.

En France, la chef du Front National salue le premier pas britannique et évoque une Union Européenne qui vacille.

“Pour tous les patriotes, pour tous les amoureux de la liberté, ce jour est donc un jour de joie” a-t-elle devant la presse. “Ce n’est pas l’Europe qui est morte, c’est l’Union Européenne qui vacille. Et ce sont les nations qui renaissent. Et elles doivent former entre elles un nouveau projet européen : celui de la coopération.”

Comme la France, les Pays-Bas comptent parmi les six pays fondateurs de l’Union Européene et c’est là le député d’extrême droite Geert Wilders qui espère lui aussi organiser dès l’année prochaine un referendum dans son pays.

“C’est fantastique, un jour historique” dit il. “Les Britanniques ont vaincu l‘élite politique à Bruxelles comme à Londres. La Grande-Bretagne est à nouveau une nation souveraine. Je suis très jaloux et j’espère réussir la même chose l’année prochaine aux Pays-Bas.”

En Italie, c’est Matteo Salvini qui, à la tête de l’eurosceptique Ligue du Nord, a félicité ce qu’il estime être le “courage” des Britanniques en espérant en suivre l’exemple.

“Ce sera bientôt le tour des Néerlandais, puis des Suédois, l’année prochaine, ce sera les Français et la Ligue du Nord propose aux Italiens de ne pas être les derniers à remarquer que la maison est en feu.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article