DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Royaume-Uni : le chef du Labour Jeremy Corbyn refuse de démissionner malgré la motion de défiance

monde

Royaume-Uni : le chef du Labour Jeremy Corbyn refuse de démissionner malgré la motion de défiance

Publicité

Malgré la tempête au sein de son parti, Jeremy Corbyn se force à garder la tête froide. Mais le dirigeant du Labour, qui était favorable au maintien du Royaume-Uni dans l’UE, est bien menacé. Une majorité des députés travaillistes vient de voter, ce mardi, une motion de défiance à son encontre.

Cinq jours après la victoire du Brexit, ils lui reprochent de n’avoir pas fait assez campagne pour le maintien dans l’Union européenne et remettent en cause son statut de leader. Nombre d’entre eux considèrent qu’il n’a pas la carrure pour remporter les prochaines élections législatives.

Malgré ce revers, le chef de file du parti a aussitôt annoncé qu’il ne démissionnerait pas. “J’ai été démocratiquement élu à la tête de notre parti pour une nouvelle politique, avec 60% des membres et sympathisants du Labour, et je ne les trahirai pas en démissionnant“, a-t-il déclaré dans un communiqué. “Le vote des députés, aujourd’hui, n’a pas de légitimité au regard des statuts“.

Pourtant, la motion a largement recueilli les 20% de voix minimum pour déclencher une élection interne. 172 députés travaillistes ayant voté contre Jeremy Corbyn, et seuls 40 lui ayant apporté leur soutien. Si l‘élection se produisait, Jeremy Corbyn l’assure : il sera de toute façon candidat à sa succession.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article