DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Londres : les portraits de David Hockney

Cult

Londres : les portraits de David Hockney

En partenariat avec

David Hockney revient à la Royal Academy of Arts e Londres avec une exposition intitulée ’82 portraits et une nature morte’.

Dans le cadre de cette expo de l’intime l’artiste revisite le genre du portrait qui a été si important tout au long de sa carrière.

Né en 1937 Hockney s’est installé à Los Angeles au début des années 70. C’est là qu’il y a réalisé toute cette galerie de portraits.

Edith Devaney, commissaire de la Royal Academy of Arts : “Les portraits ont été très importants dans sa carrière, dès 1954 il faisait des portraits, des auto portraits mais aussi des portraits de sa famille, ils ont toujours joué un rôle majeur. Il s’intéresse aussi à l’impact de la photo dans notre perception d’un portrait et d’une certaine façon c’est son défi ici. Il les appelle par exemple “20 heures de pause” c’est un commentaire ironique de la photographie.”

Hockney est internationalement connu en tant que peintre, dessinateur, graveur et photographe toujours à la recherche de ses limites artistiques.

Edith Devaney : “Il présente cette curiosité intense ce n’est pas simplement une curiosité au sujet du monde qui l’entoure et sur la façon dont il peut le dépeindre mais au sujet de l’histoire de l’art, en regardant constamment du côté des maîtres anciens, en les lisant. Et tout ceci se retrouve dans son travail. Il est toujours à la recherche de défis personnels. Et c’est le signe d’un grand artiste qui dit ‘que puis-je faire ensuite qui sera assez difficile pour moi.”

En tout 82 portraits, principalement des amis, des relations de David Hockney présentés à la Royal Academy of Arts à Londres jusqu’en octobre.

Prochain article