DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Erdogan en faveur de la naturalisation des réfugiés syriens

monde

Erdogan en faveur de la naturalisation des réfugiés syriens

Publicité

2,7 millions de réfugiés syriens se trouvent sur le sol turc. En visite à Kilis, à la frontière syrienne, Recep Tayip Erdogan a proposé qu’ils obtiennent la nationalité turque.
Pour Ankara, ils ne sont pas réfugiés mais invités en Turquie.

“Je dis à mes frères venant de Syrie que pour nous vous êtes comme des frères et soeurs. Si vous nous voyez comme des frères aussi, alors vous n‘êtes pas loin de votre patrie mais seulement de votre maison. La Turquie est votre patrie aussi.” a lancé le président turc en marge d’un dîner de rupture du jeûne.

Le ministère de l’intérieur devrait donner plus de précisions sur les procédure à suivre rapidement, a précisé Mr Erdogan. Car le chef d’Etat n’a pas indiqué si l’ensemble de la population réfugiée pourrait demander la nationalité, il n’ a pas non plus établi les critères ou le temps que le processus prendrait.

La proposition fait aujourd’hui polémique en Turquie. Certains y voient une manoeuvre électorale du président turc.
Sur les réseaux sociaux, les discours anti-syriens, sous le mot dièse #ülkemdeSuriyeliistemiyorum, en français “je ne veux pas de syriens dans mon pays”, ont explosé depuis l’annonce.

En janvier dernier, Ankara légiférait déjà sur les permis de travail accordés aux syriens mais seul un groupe restreint a pu en profiter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article