DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le bilan de l'attentat de Bagdad monte à plus de 200 morts

monde

Le bilan de l'attentat de Bagdad monte à plus de 200 morts

Publicité

Le bilan de l’attentat suicide perpétré ce week-end à Bagdad a encore augmenté. Les autorités évoquent ce lundi au moins 213 personnes tuées. L’attentat à la voiture piégée, revendiqué par le groupe Etat islamique, a eu lieu dans un quartier commerçant de la ville.

Le quartier de Karrada est très fréquenté par les chiites considérés comme hérétiques par l’organisation térroriste. Dimanche à l’aube, les rues étaient bondées de Bagdadis venus faire leur course à deux jours de la fin du Ramadan et la fête de l’Aïd el-Fitr.

La colère est immense. Dimanche soir, les gens sont descendus dans les rues demander des comptes aux autorités et dénoncer des mesures de sécurité inefficaces. Malgré l’aide de la coalition internationale, les contrôles d’identité à l’entrée de la ville, le pouvoir ne parvient pas à sécuriser sa capitale. Le 17 mai dernier, un triple attentat faisait 50 victimes.

Le premier ministre Haïder Al-Abadi, s’est rendu dimanche sur les lieux du massacre. Il a promis de punir les coupables et déclaré trois jours de deuil national. Il a aussi annoncé la modification des mesures de sécurité, notamment le retrait des détecteurs d’explosifs, dont l’efficacité avait été mise en doute.
M. Abadi a également ordonné au ministère de l’Intérieur d’accélérer le déploiement du “dispositif Rapiscan pour la recherche de véhicules” à toutes les entrées de Bagdad, et interdit l’utilisation des téléphones portables au personnel de sécurité en service.

Douze heures après l’attentat, les pompiers s’affairaient toujours pour éteindre les incendies provoqués par l’explosion.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article