DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : la Banque d'Angleterre dope le crédit

économie

Brexit : la Banque d'Angleterre dope le crédit

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les risques redoutés pour la stabilité financière en cas de Brexit ont commencé à se manifester : c’est le constat dressé par la Banque d’Angleterre dans son rapport semestriel.

Relancer le crédit

Pour amortir le choc, la banque centrale veut inciter les banques à ouvrir les vannes du crédit. Les contraintes qui leur sont imposées en matière de capital vont ainsi être allégées pour dégager une capacité de prêt supplémentaire de 150 milliards de livres.

Pour le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, “combinée aux bilans déjà solides des banques britanniques, cette mesure signifie que les entreprises et les ménages qui veulent saisir les opportunités du monde de l’après-Brexit peuvent être sûrs qu’ils auront le soutien du système financier.

Restaurer la confiance

L’objectif est de restaurer la confiance des milieux d’affaires britanniques ébranlée par le Brexit. 49% des entrepreneurs interrogés dans la semaine qui a suivi le référendum se disaient pessimistes sur l‘économie britannique, contre 25% avant.

Les efforts de la Banque d’Angleterre ne compenseront pas pleinement, ni immédiatement, la volatilité boursière et économique prévisible en cette période d’ajustement,“ a toutefois prévenu Mark Carney.

Services et immobilier affectés

Selon le cabinet Markit, le secteur des services a connu sa plus faible croissance en trois ans en juin, sur fond de reports et d’annulations de commandes pour cause de Brexit. Cela s’est traduit par un coup de frein sur les embauches. L’immobilier est aussi affecté alors que les investisseurs quittent le navire en masse.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article