DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Juno autour de Jupiter

monde

Juno autour de Jupiter

Publicité

La sonde américaine Juno s’est placée exactement comme prévu, le 4 juillet en fin de soirée aux Etats-Unis, en orbite autour de Jupiter, la plus grande planète du système solaire.

Les messages radio envoyés par la sonde mettent 48 minutes avant d’arriver au siège de la Nasa alors que le voyage du vaisseau américain a duré cinq ans : la sonde a parcouru 2,7 milliards de kilomètres.

L’astrophysicien Scott Bolton parle d’un système solaire miniature.

“Vous avez plusieurs lunes” explique-t-il. “Les lunes galiléennes qui tournent autour de Jupiter à des vitesses différentes qui dépendent de leur distance par rapport à la planète. C’est un peu comme le roi de notre système solaire avec ses disciples qui tournent autour. C’est assez représentatif de la nature : voilà à quoi nous ressemblons : c’est un mini système solaire.”

Juno a décollé en Cap Canaveral le 5 août 2011 et c’est la deuxième mission autour Jupiter après la sonde Galileo qui, elle aussi, avait été envoyée par la Nasa.

Juno pèse un peu plus de trois tonnes et demie, la sonde tire sont énergie de ses trois panneaux solaires et elle s’est placée, dans un premier temps, sur une orbite large où elle passera à proximité de Jupiter tous les 53 jours.

A partir d’octobre, Juno suivra une orbite resserrée : elle passera en partie sous sa ceinture de radiations pour survoler Jupiter à une altitude d’environ 4 700 km.

La sonde va survoler 37 fois Jupiter pendant les vingt prochains mois et récolter des informations sur la composition de la planète géante.

“Les scientifiques sont très impatients de la mission de Juno en raison de l’orbite que la sonde va suivre” dit le journaliste d’Euronews Jeremy Wilks. “Juno va survoler d’assez près la surface de ce géant gazeux et cela va aider à comprendre ce qu’il contient. Pour l’instant, on ne sait pas. Jupiter a-t-il un cœur rocheux ou est-ce uniquement du gaz ? Si l’on est capable de comprendre Jupiter, nous allons comprendre notre système solaire, parce que cette planète s’est formée il y a seulement trois ou quatre millions d’années après le soleil, c’est une des plus anciennes planètes de notre système solaire.”

Lors de sa dernière orbite, Juno va littéralement plonger dans l’atmosphère de Jupiter et se désintégrer avec l’espoir de récolter de toute dernières informations.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article