DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : la Banque d'Angleterre en première ligne

Business Line

Brexit : la Banque d'Angleterre en première ligne

Publicité

Voilà plus d’une semaine que le Royaume-Uni a voté pour sa sortie de l’Union européenne.

Les décideurs politiques à Bruxelles tergiversent sur la manière de procéder lorsqu’un des membres du bloc ne veut plus faire partie de l’Union. On se pose la même question à Londres.

Les pro Brexit semblaient avoir de quoi se réjouir, mais au lieu de cela, ses leaders emblématiques ont démissionné après leur triomphe.

Certes, comparées à la crise politique, les premières répliques économiques n’ont pas été trop graves. Les marchés ont survécu à la panique initiale, le FTSE 100 effaçant même ses pertes post-Brexit.

Pourquoi et qui doit-on remercier ? Puisque l’incertitude est la grande ennemie des investisseurs, la classe politique britannique n’a pas vraiment contribué à calmer la planète finance.

Qui donc ? Nulle autre que l’homme chargé de la politique monétaire britannique. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a su intervenir à des moments clés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article