DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Euro : les Bleus face aux champions du monde

the corner

Euro : les Bleus face aux champions du monde

Publicité

Paula Vilaplana : La France et l’Allemagne jouent à Marseille pour la grande finale qui aura lieu à Paris. Difficile de parler d’un favori. Nous sommes avec les journalistes d’Euronews Katharina Rabillon et Vincent Menard. Commençons par la nation hôte. Vincent Menard, quelle est le sentiment en France avec votre équipe à une marche de la finale ?

Vincent Menard : Toute la France se prend à rêver d’un nouveau sacre à domicile après l’Euro 84 et le Mondial 98. Les plus superstitieux auront noté que les Bleus gagnent le championnat d’Europe tous les seize ans : en 84, en 2000, alors pourquoi pas en 2016 ? Et puis, objectivement, on assiste à une montée en puissance après des victoires arrachées dans les dernières minutes contre la Roumanie et l’Albanie, un nul sans enjeu et sans saveur contre la Suisse, une bonne deuxième mi-temps contre l’Irlande en huitième de finale et une démonstration contre l’Islande en quart. Mais le premier vrai test, c’est ce match contre cette équipe d’Allemagne qui traditionnellement ne réussit pas trop aux Français…

Paula Vilaplana: Contre la France, le champion du monde, l’Allemagne. En fait, l‘équipe a peu changé par rapport à celle qui était au Brésil. Qu’est-ce que vous attendez du match ?

Katharina Rabillon : Je m’attends à un match palpitant parce qu’il y a eu quelques changements dans notre équipe. Il y a beaucoup de pessimistes en Allemagne, mais le coach Jogi Löw a l’air calme. Trois joueurs clés ne seront pas sur le terrain : Khedira, Gomez et Hummels. Löw est obligé de trouver des solutions pour ces postes clés, c’est un puzzle compliqué. La grande question est de savoir s’il va faire jouer Emre Can ou Julian Weigl dans cette demi-finale. Et puis nous attendons aussi le grand moment de Müller, notre joueur phare qui n’a pas encore marqué dans cet Euro. Mais les statistiques sont de notre côté. Depuis 1958, la France n’a pas battu l’Allemagne dans une coupe du monde ou un Euro.

Paula Vilaplana : Dans cet Euro, la France a marqué le plus de buts, l’Allemagne en a encaissé le moins : c’est l’attaque contre la défense…

Vincent Menard : Avant le tournoi, on se posait beaucoup de questions avec la non-sélection de Benzema qui était l’attaquant numéro 1 dans l’esprit de Deschamps et qui a été écarté pour son rôle dans l’affaire de la sex-tape de Valbuena. Et finalement; Giroud tient parfaitement son rôle d’avant-centre. Il joue beaucoup en pivot pour ses partenaires, il libère des espaces dont profitent Griezmann, qui a bien digéré sa défaite en finale de la Ligue des champions avec l’Atlético, et Payet, qui en plus excelle sur les coups de pied arrêtés. Les trois se complètent parfaitement et ils ont quand même marqué 10 des 11 buts de l‘équipe de France !

Katharina Rabillon: Nous avons sans aucun doute le meilleur gardien au monde et on peut compter sur lui, on l’a vu lors des pénaltys contre l’Italie. Manuel Neuer est d’une classe supérieure. Pendant 527 minutes, il n’a pas encaissé un but au cours de cet Euro. C’est un record pour un gardien de but allemand lors d’un grand tournois. Mais cette demi-finale est pour lui difficile avec Giroud et Griezmann qui ont réussi a marqué contre Neuer lors de la Champions League. Ajoutons qu’ il y a aussi le défenseur Mats Hummels qui est suspendu ; c’est sans doute Höwedes qui va le remplacer et nous n’avons plus qu‘à espérer que notre Jerome Boateng national va survivre au match et ne fera plus de faute de main ridicule.

Paula Vilaplana : Un résultat pour le match ?

Vincent Menard : Pas facile, mais je dirais 2-1 pour la France avec des buts de Giroud et de Matuidi.

Katharina Rabillon : Vous avez l’avantage de recevoir, mais nous sommes champions du monde, je dirais donc 2-0 pour l’Allemagne. Bonne chance.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article