DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La fin du ramadan endeuillée au Bangladesh

monde

La fin du ramadan endeuillée au Bangladesh

Publicité

Pas de répit au Bangladesh où le terrorisme a encore frappé. Dans ce pays très majoritairement musulman, la police veillait au bon déroulement d’un rassemblement pour célébrer la fin du ramadan lorsqu’un groupe d’islamistes présumés a mené une attaque. Aux explosions ont succédé des échanges de tirs. Au moins quatre personnes sont mortes – des policiers, des assaillants et une femme – et une vingtaine d’autres ont été blessées.

Environ 250 000 fidèles étaient réunis pour cette célébration dans le district de Kishoreganj, au nord du pays, lorsque l’attaque a eu lieu. Il y a moins d’une semaine, c’est la capitale, Dacca, qui avait été le théâtre d’une prise d’otage sanglante dans un restaurant. 20 otages avaient été tués et l’Etat islamique avait revendiqué l’attentat. Mais le gouvernement l’a, lui, attribué à un groupe islamiste local, niant la présence de réseaux djihadistes internationaux sur son sol.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article