DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rio : la grogne sociale monte à un mois des JO

monde

Rio : la grogne sociale monte à un mois des JO

Publicité

A un mois du coup d’envoi des Jeux Olympiques, la grogne sociale se fait entendre à Rio. Des milliers de manifestants ont bloqué ce mercredi une grande avenue du centre-ville pour exiger des investissements dans les services publics et non pas dans les JO.

Parmi les contestataires, de nombreux enseignants en grève depuis plusieurs semaines, comme Daisy Oliveira. “Le gouvernement ne paie pas la retraite des travailleurs en affirmant que l’argent sert aux projets de constructions pour les JO. Laissez les gens mourir à l’hôpital, ne pas payer les salaires pour faire les Jeux, nous pensons que c’est absurde!”, s’indigne-t-elle.

Des groupuscules anarchistes, appelés black blocs, ont également pris part à la manifestation. Ces jeunes vêtus de noir et encagoulés ont été à l’origine de débordements.
Les Jeux interviennent dans un contexte extrêmement tendu. Le gouvernement de l’Etat de Rio est au bord de la faillite. De nombreux fonctionnaires, y compris les policiers, sont payés partiellement ou en retard, d’où l’inquiétude au niveau sécuritaire. Le déploiement de policiers d‘élite de la Force nationale du Brésil a débuté mardi sur les sites olympiques.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article