DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un ramadan endeuillé par les attentats

Le mois du ramadan a été particulièrement meurtrier à travers le monde.

Vous lisez:

Un ramadan endeuillé par les attentats

Taille du texte Aa Aa

Le mois du ramadan a été particulièrement meurtrier à travers le monde.

Dans un message audio diffusé sur internet, l‘État islamique avait appelé ses partisans à faire de cette période religieuse “un mois de calamités partout pour les non-croyants.”

Le 12 juin, un homme qui se réclame de l‘État islamique ouvre le feu dans un bar gay d’Orlando et tue 49 personnes.

Le 27 juin, plusieurs attaques visent la ville côtière de Mukalla, au Yémen. Des kamikazes font exploser des bombes qu’ils portent sur eux. Les attentats sont revendiqués par l‘État islamique et font 43 morts.

Le lendemain, 44 personnes sont tuées et 150 autres blessées dans le triple attentat suicide contre l’aéroport Atatürk d’Istanbul. L’attentat est attribué à l‘État islamique.

Le premier juillet, vingt personnes sont tuées dans une prise d’otages à Dacca, au Bangladesh. Parmi les victimes, neuf ressortissants italiens dont l’autopsie a révèlé qu’ils ont été torturés. L‘État islamique revendique la prise d’otages.

L‘État islamique revendique également l’attentat de Bagdad qui le premier juillet vise la communauté chiite. L’explosion d’un camion piégé tue au moins 250 personnes. C’est l’attentat le plus meurtrier de ces treize dernières années.

Le lendemain de l’attentat de Bagdad, trois attaques suicides sont perpétrées en Arabie Saoudite. L’un des kamikazes déclenche la charge qu’il porte devant la mosquée de Medina alors qu’un autre attentat a lieu près de la mosquée de Qatif, la capitale de la minorité chiite du pays. Sept personnes sont tuées dans ces attentats.

“Pour les organisations terroristes comme l‘État islamique, le mois du ramadan est le mois du Djihad” explique le journaliste d’Euronews Riad Muasses. “Souvent, pour eux, la date anniversaire de la bataille de Badr, le 17è jour du Ramadan, convient le mieux pour un attentat.

Pendant le Ramadan, les rassemblements sont nombreux : les attentats peuvent faire un maximum de victimes et c’est ce qui est arrivé à Bagdad dernièrement.

Enfin, le message des organisations terroristes est qu’ils peuvent frapper partout, quelles que soient les mesures de sécurité, comme ils l’ont fait à Médine.”

Mercredi, les Musulmans à travers le monde ont célébré l’Aïd, la fête qui marque la fin du ramadan et du jeûne qu’ils ont observé du lever au coucher du soleil.

Selon les estimations au moins 400 personnes ont été tuées pendant la période du ramadan, dans des attentats attribués à l‘État islamique.