DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Euro : un poste à pourvoir chez Ryanair après la victoire des Bleus

monde

Euro : un poste à pourvoir chez Ryanair après la victoire des Bleus

Publicité

Demi-finale de l’Euro 2016, France-Allemagne. Première mi-temps, 46e minute. Confusion dans la surface allemande après un corner français. Carton jaune pour Bastian Schweinsteiger et …penalty ! Le capitaine de la Mannschaft a été coupable d’une main. Antoine Griezmann transforme le tir au but. 1 à 0.

Généreux ou non, ce penalty n’a pas plu à tout le monde. Le sang du community manager de Ryanair n’a fait qu’un tour. Sur Twitter, ce dernier s’est lâché en traitant les Français d’ « salauds de tricheurs ». Une photo de la fameuse main de Thierry Henry lors du match de barrage retour qualificatif pour la Coupe du monde 2010 accompagne également le poste.

Traduction : « Attendez une minute, en fait ils savent ce que c’est qu’une main en France ? »

Ce 18 novembre 2009, la France affrontait l’Irlande au Stade de France. A l’aller, les Bleus s’étaient imposés 1 à 0 à Dublin. Mais les Irlandais, en France, avaient ouvert le score. Egalité parfaite sur les deux rencontres. Prolongation. A la 103e minute, Thierry Henry centre pour William Gallas qui égalise. La France se qualifie pour l’Afrique du Sud. Oui, mais voilà. Avant de centrer, l’ancien joueur d’Arsenal avait contrôlé son ballon de la main. Ce que tout le monde avait vu, sauf l’arbitre. Heureusement pour les Français et une injustice pour les Irlandais.



Visiblement, la plaie était toujours béante pour l’employé de l’entreprise irlandaise, qui, à n’en pas douter, devait également être de la même nationalité. Le message tendancieux a rapidement été effacé du compte Twitter de la compagnie aérienne. Et quelques minutes plus tard un nouveau message est apparu : un lien vers une offre d’emploi de… community manager !

Le dérapage de celui qui a peut-être été depuis licencié est loin des milliers de supporteurs irlandais qui se sont illustrés lors de ce championnat d’Europe. Partout où les hommes en vert se sont déplacés en France pour soutenir leur équipe, ils n’auront laissé que de bons souvenirs. La ville de Paris leurs a même décerné une médaille « pour leur attitude exemplaire, leur bonne humeur, leurs chants et leur fair-play ».

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article