DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusillade à Dallas : au moins quatre policiers abattus, sept autres blessés

monde

Fusillade à Dallas : au moins quatre policiers abattus, sept autres blessés

Publicité

Au moins quatre policiers ont été tués et sept autres blessés par des tirs provenant de deux snipers. Cela s’est produit pendant un rassemblement à Dallas (Texas) pour protester contre la mort de deux hommes noirs tués par les forces de l’ordre.

D’autres manifestations se sont tenues à New-York, Los Angeles Chicago ou dans le Minnesota.
“Arrêter d’exécuter les Noirs”, pouvait-on lire sur des pancartes et des t-shirt, devant la résidence du gouverneur de cet Etat du Nord, où un homme a été abattu mercredi sous les yeux de sa compagne et de la fillette de celle-ci.
La veille, à Bâton Rouge, en Louisiane, un autre homme noir était tué après avoir été plaqué au sol par deux policiers.

“Il ne s’agit pas seulement d’une question noire. C’est une question hispanique, c’est une question américaine, dont nous devrions tous nous préoccuper, a réagi Barack Obama depuis Varsovie où il assiste au sommet de l’Otan. Il y a des problèmes dans notre système judiciaire, il y a des biais, parfois conscients, parfois inconscients, qui doivent être éradiqués.”

Déplorant le fait que son pays avait vécu “trop de fois des tragédies” comme celles-ci, le premier président noir des Etats-Unis a appelé la police à entreprendre des réformes.
“Trop de familles noires sont en deuil. Trop de jeunes hommes et femmes noirs nous ont été enlevés” a quant à elle réagi la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton.

Avec AFP

      Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

      Prochain article