DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusillade de Dallas : Barack Obama attendu sur place en début de semaine

monde

Fusillade de Dallas : Barack Obama attendu sur place en début de semaine

Publicité

Les drapeaux sont en berne dans tous les Etats-Unis, et ce, jusqu‘à mardi.
Manifestation du deuil après la mort de 5 policiers ce jeudi soir à Dallas.
Ces 5 hommes ont été abattus par un tireur embusqué, qui a ensuite été tué par les forces de l’ordre.

Les enquêteurs continuent leur travail pour déterminer exactement ce qui s’est passé. Initialement, la police de Dallas a évoqué plusieurs snipers agissant de manière coordonnée.
Mais désormais, les autorités ne parlent plus que d’un seul tireur, en l’occurrence Micah Johnson, 25 ans, réserviste de l’armée américaine.

>> Qui est Micah Johnson ?

Avant d‘être abattu par une unité d‘élite au terme d’une longue confrontation avec la police, il aurait affirmé vouloir “tuer des blancs, notamment des policiers blancs“.

Dans le quartier où il vivait, dans la banlieue de Dallas, certains de ses voisins sont sous le choc.

“J’ai lu, j’ai entendu dire qu’il détestait les Blancs. Ca fait bizarre. Moi, je suis blanc, et il m’a invité chez lui. Comment ça se fait ? Et là, qu’est-ce qui s’est passé ? Je pense que c’est lié aux événements de Louisiane et du Minnesota. Pour autant, je pense que c‘était un type bien. Je n’arrive pas à croire à qui s’est passé.
Jim Otwell, voisin

Barack Obama attendu à Dallas

A son domicile, les enquêteurs ont découvert des armes, des munitions et du matériel pour fabriquer des bombes.
Pour autant, les autorités écartent tout lien avec un groupe terroriste.

En plus des 5 morts, la fusillade a fait 9 blessés. C’est le pire bilan enregistré par la police américaine depuis les attentats du 11-Septembre.

Le président américain Barack Obama va écourter sa visite actuelle en Europe pour se rendre à Dallas dès ce lundi.

Les Etats-Unis connaissent un regain de tensions raciales suite à la mort de deux hommes noirs, abattus par la police, l’un en Louisiane et l’autre dans le Minnesota.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article