DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Otan-Russie : "l'Europe à nouveau dans une impasse politico-militaire"

monde

Otan-Russie : "l'Europe à nouveau dans une impasse politico-militaire"

Publicité

Alors qu’au premier jour du sommet de l’Otan, à Varsovie, il a été question d’accroître la présence militaire de l’Alliance au nord-est de son périmètre, la Russie ajuste la riposte à ce qu’elle qualifie de “provocation”.

_“En réponse au déploiement de quatre bataillons en rotation dans les pays baltes et en Pologne, la Russie va déployer dans son district militaire ouest
ses propres contingents de forces armées. Ce que nous observons, malheureusement, c’est un fait, c’est une restauration de l’impasse politico-militaire en Europe, qu’on avait plus vue depuis 25 ans”_, analyse Dmitri Trenin, directeur du Carnegie Moscow Center.

L’Alliance atlantique se préoccupe aussi de la sécurité de la Roumanie et de la Bulgarie, qui observent le renforcement du dispositif militaire russe en mer Noire.

“Lors du sommet la Roumanie a proposé de construire un centre de formation qui pourrait aussi nous aider à déployer si nécessaire et rapidement une brigade dans ce pays. Et la Roumanie a récemment rendu opérationnel son site de missiles intercepteurs. Nous allons aussi regarder comment renforcer notre présence maritime dans la mer Noire”, souligne Jamie Shea, en charge des nouvelles menaces à l’Otan.

“Tout en prenant des mesures sévères contre la Russie, l’OTAN conserve son canal d’information avec Moscou pour prévenir des incidents et accidents. Mais le représentant de la Russie à l’OTAN a déclaré que la prochaine réunion du Conseil bilatéral le 13 Juillet devrait discuter des décisions du Sommet – ce qui signifie qu’elles devraient être remises en question. Un autre observateur russe n’a pas hésité à qualifier la situation de guerre froide”, commente à Varsovie l’envoyé spécial d’euronews Andrei Beketov.

Avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article