DERNIERE MINUTE

Tauromachie : nouveaux accidents mortels en Espagne

Un torero est mort lors d'une corrida ce samedi. Les lâchers de bovins dans les petites rues des villes fêtant San Firmin ont fait une victime mortelle et de nombreux blessés cette semaine.

Vous lisez:

Tauromachie : nouveaux accidents mortels en Espagne

Taille du texte Aa Aa

Les opposants à la corrida vont avoir du grain à moudre… Un célèbre torero espagnol est mort hier après avoir été embroché par le taureau qu’il tentait de maîtriser. Victor Barrio, 29 ans, est décédé à l’infirmerie des suites d’une profonde blessure au thorax. Malgré la violence de ce sport, les accidents sont rarement mortels : le dernier remonterait à 1985.

Et puis lors de l’un des traditionnels lâchers de taureaux dans un village près de Valence, un Espagnol de 28 ans est mort après avoir eu le poumon et le coeur percé par l’un des animaux.

Ce touriste américain a eu plus de chance :
“Je suis tombé au milieu du tunnel juste avant que les taureaux entrent. J’ai quelques traces de pied sur le dos mais sinon ça va”.

A nouveau ce dimanche, deux hommes ont été grièvement blessés lors des fêtes de la San Firmin, qui attirent des centaines de milliers de personnes tous les ans. Si l’Association espagnole des organisateurs de spectacles taurins affirme que cette tradition rapporte 3,5 milliards d’euros tous les ans, la tauromachie divise de plus en plus. La Catalogne, par exemple, l’a interdite.