DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : les rebelles encerclés à Alep

monde

Syrie : les rebelles encerclés à Alep

Publicité

Les quartiers rebelles d’Alep en Syrie sont désormais en état de siège.

Malgré une trêve annoncée, l’armée syrienne est parvenue ce mardi à couper la dernière route de ravitaillement desservant l’est de la ville aux mains des rebelles (notamment les zones de Layramoun et de Bani Zeid).

Une victoire pour le régime de Bachar al-Assad

D’après le régime, c’est depuis ces quartiers que les rebelles tirent des roquettes sur l’ouest d’Alep, contrôlé par les troupes loyalistes.

Les bombardements syriens et russes, tout comme les tirs de roquettes des rebelles, ont fait de nombreux morts parmi les civils.

200 000 personnes coupées du reste du pays

Environ 200 000 personnes vont donc vivre dorénavant encerclées et en autarcie dans ces quartiers.

A l‘échelle du pays, elles sont 600 000 assiégées par les forces du régime.

La France prône une solution politique

En déplacement au Liban, le ministre français des Affaires étrangères a appelé au respect de la trêve.

“C’est l’urgence absolue donc il faut absolument que ce cessez-le-feu intervienne pour que l’envoyé spécial des Nations Unies, Mr de Mistura, puisse faire son travail”, a déclaré Jean-Marc Ayrault. “Aujourd’hui, il ne le peut pas et donc notre objectif est clair : il n’y aura pas de solution militaire en Syrie. Il ne peut y avoir qu’une solution politique. Il faut renforcer notre collaboration avec toutes les parties qui peuvent y contribuer”, a ajouté le chef de la diplomatie française.

Un hôpital visé dans la province d'Idleb

Une frappe aérienne aurait par ailleurs fait trois morts dont un enfant à Ahsem dans la province d’Idleb, selon ces images fournies par l’Union des Organisations de secours et de soins médicaux, une association humanitaire canadienne.

Le conflit en Syrie a fait plus de 280 000 morts depuis cinq ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article