DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accident de train : sous le choc, l'Italie cherche à comprendre

monde

Accident de train : sous le choc, l'Italie cherche à comprendre

Publicité

ALL VIEWS

Touchez pour voir

L’Italie à l’heure des questions au lendemain de l’accident ferroviaire qui a coûté la vie à 27 personnes, selon un bilan provisoire.

Le chef du gouvernement, Matteo Renzi, s’est rendu mardi soir dans les Pouilles pour mesurer l’ampleur du drame et assurer les familles des victimes de son soutien. La collision frontale a également fait une cinquantaine de blessés.

Le temps des larmes avant l'enquête

“On dit qu’il y a un temps pour tout. Un temps pour pleurer, pour être proche des familles, pour montrer son humanité face à la douleur”, a déclaré sur place Matteo Renzi.

“Dans les jours à venir, évidemment, nous demanderons que toute la lumière soit faite sur ce qui s’est passé et que soient identifiées les responsabilités”, a ajouté le président du Conseil italien.

Un tronçon à voie unique

Les deux trains régionaux circulaient sur une voie unique et se sont percutés de plein fouet près de la commune de Corato, non loin de Bari dans le sud-est du pays.

Les conducteurs des trains n’ont pas encore pu être identifiés parmi les victimes.

Un enfant de six ans a été sauvé. Il a été sorti de l’amat de tôles et transporté à l’hôpital.

Un survivant raconte lui qu’il écoutait de la musique lorsqu’il a été projeté au sol. “Le contrôleur était là et ne pouvait pas bouger non plus”, dit-il. “On a attendu qu’on vienne nous chercher”.

Des dizaines de personnes se sont présentées spontanément dans les hôpitaux de la région pour donner leur sang.

L'analyse de la boîte noire et des communications avec les gares

Une des deux boîtes noires a été retrouvée, l’autre aurait vraisemblablement été détruite.

Elle devrait permettre d‘établir, en partie, le scénario de la catastrophe. Sur ce tronçon à voie unique, les conducteurs reçoivent des indications des gares alentours par radio pour savoir s’ils peuvent ou non s’engager sur la voie.

45% seulement du réseau ferré italien est à double voie. Dans les régions méridionales, la voie unique est la règle sur 70% des infrastructures, d’après Istat, cité par le quotidien La Repubblica.

Sur les réseaux sociaux, les internautes adressent leurs condoléances aux familles et leurs hommages aux victimes avec le mot-clé #Puglia.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article