DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat de Nice : familles, amis, couples, touristes fauchés en pleine fête

monde

Attentat de Nice : familles, amis, couples, touristes fauchés en pleine fête

Publicité

L’horreur. Un mot qui revient sans cesse pour qualifier l’attentat de Nice. C’est cette fois une ville de province qui a assisté à un véritable carnage : des enfants, des familles, des amis, des couples, des touristes venaient d’assister au feu d’artifice, quand le camion leur a foncé dessus.

Ce Britannique a été légèrement blessé : “On a vu un camion descendre la rue. Il roulait à environ 50, 65 km/h. On ne savait pas trop quoi faire, donc on s’est retourné, comme tout le monde. Le camion est arrivé tout près de nous, donc j’ai décidé de sauter par-dessus un mur. J’ai atterri sur le bitume, qui était un peu plus loin que ce que j’avais anticipé, je me suis fait mal au poignet. Mais j’ai eu beaucoup de chance.’‘

Des rescapés et des blessés ont trouvé refuge dans le hall du Negresco, l’hôtel de luxe de la Promenade des Anglais, transformé hier soir en hôpital :

Notre journaliste Fidel Pavlenko s’est rendu sur place :

“L’Hotel Negresco derrière moi, un haut lieu du chic sur la côte d’azur, a été le témoin hier soir d’une scène d’horreur indescriptible. Le site est toujours bouclé par la police, qui recueille des indices sur la scène du crime. Cette attaque, qui a fait plus de 80 morts, a probablement marqué cet endroit à jamais.’‘

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article