DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"L'horreur à Nice" en une de la presse

monde

"L'horreur à Nice" en une de la presse

Publicité

La France est sous le choc au lendemain de ce nouvel attentat. L’horreur, c’est le mot qui revient le plus souvent à la Une de la presse ce matin. C’est cette fois une ville de province qui a assisté à un véritable carnage : des familles, des enfants fauchés, alors qu’ils s‘étaient rassemblés pour le feu d’artifice.

À Nice, les gens sont traumatisés :

“Très très choqué, vraiment très choqué. Hier soir, j’ai entendu le bruit et j‘étais loin de penser à ça. Je pensais plutôt à une bagarre. J’habite dans le vieux Nice, et ce matin, je suis choqué, tout simplement.”

“Il semble que la France ne soit plus un pays sûr, dit ce Serbe qui vit à Nice. Je suis arrivé ici il y a quelques mois pour travailler. Nice n’est pas une très grande ville. Elle n’attire pas tellement l’attention. Donc si Nice est une cible, n’importe quel lieu peut être une cible.”

Cinquième ville de France, Nice est au cœur d’une des régions les plus touristiques du pays, qui va attirer cet été des millions de vacanciers. Nice est aussi l’une des villes de France les plus touchées par le phénomène djihadiste. Plus d’une centaine de Niçois sont partis faire le djihad en Syrie, selon le journaliste David Thomson, auteur du livre “Les Français djihadistes”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article