DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nice, ville traumatisée

monde

Nice, ville traumatisée

Publicité

La baie des anges a vécu l’enfer quand la fête a viré au cauchemar. La Promenade des Anglais était noire de monde quand le camion a déboulé. Des centaines de personnes, paniquées, ont trouvé refuge un peu partout, sur la plage, dans des bars ou des restaurants comme celui de Thomas Russo, dans une rue perpendiculaire.

“Il était à peu près 22h30 quand une centaine de personnes sont rentrées de force dans le restaurant. On est un petit restaurant et les gens sont rentrés de force jusqu‘à la cuisine. Et ils cherchaient de s’abriter. C‘était vraiment une situation de terreur, une situation difficile.Voir les enfants qui pleuraient, les femmes qui criaient. C‘était le chaos,il y avait du sang, du sang par terre encore aujoud’hui. C‘était vraiment difficile.”

Haut lieu touristique, la promenade des Anglais, théâtre du massacre, ne rouvrira au public qu‘à midi ce samedi.

“Nous avons de la chance d’avoir survécu à tout cela.”
“Ce qui est arrivé hier soir est terrible, mais cela ne doit pas affecter votre vie sinon ils auront gagné.”

Malgre les scènes de détresse vécues ici, la vie et notament la vie touristique a repris ses droits explique Audrey Tilve notre envoyée spéciale à Nice. Les rues sont pleines de promeneurs, mais les vacanciers a qui nous avons parlés nous ont dit qu’ils resteraient habités par ce drame et une peur latente jusqu’a la fin de leur séjour.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article