DERNIERE MINUTE

Baton Rouge : Obama tente de désamorcer les tensions

Le président américain a estimé que "rien ne pouvait justifier la violence" contre les forces de l'ordre, après le meurtre de trois nouveaux policiers en Louisiane.

Vous lisez:

Baton Rouge : Obama tente de désamorcer les tensions

Taille du texte Aa Aa

Le contexte est explosif, aux Etats-Unis, entre la communauté noire et les forces de l’ordre.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Rien ne peut justifier la violence contre les policiers"

Barack Obama Président des Etats-Unis

Les manifestations contre les violences policières se sont multipliées ces dernières semaines.

Barack Obama a donc, une nouvelle fois, tenté de désamorcer la crise.

“Rien ne peut justifier la violence contre les policiers”, a insisté le président américain.

“Il y a cinq jours je me rendais à Dallas pour rendre hommage aux officiers tués là-bas. J’ai dit alors que ce ne serait sans doute pas le seul tueur à essayer de nous monter les uns contre les autres, tout comme celui-ci. C’est à nous qu’il appartient de faire en sorte qu’ils échouent”, a martelé Barack Obama.

Le gouverneur démocrate de Louisiane a lui aussi appelé au calme, ajoutant que viser des policiers *ne servait en rien la cause de ceux qui s’estiment victimes de discrimination au sein du système judiciaire. *
“Il n’y a plus de place pour davantage de violence. Cela n’aide personne, cela ne fait pas avancer le débat, cela ne soulage ni le sentiment d’injustice, ni ne résout les vraies injustices. Cette violence en elle-même est une injustice”, a insisté John Bel Edwards.

A l’opposé, Donald Trump, le candidat républicain à la Maison Blanche, a lui jugé que le pays était “divisé et hors de contrôle”. Il a réclamé “la loi et l’ordre”, reprenant l’un de ses slogans de campagne.