DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : ouverture de la convention républicaine

monde

Etats-Unis : ouverture de la convention républicaine

Publicité

Treize mois après l’improbable entrée en campagne du milliardaire Donald Trump, le parti républicain a ouvert ce lundi, à Cleveland dans l’Ohio, la convention qui l’investira pour la présidentielle du 8 novembre. L’ouverture des débats a été marquée par une minute de silence en hommage aux policiers tués à “Baton rouge, à Dallas et ailleurs“.

Près de 2.500 délégués venus de 50 Etats sont réunis. Mais à l’heure du rassemblement, la liste des absents est cependant impressionnante. Les grands noms du parti ne participeront pas à la convention : ni les anciens présidents Bush, ni les anciens candidats du parti à la présidence John McCain et Mitt Romney ne seront là, hérissés par la personnalité de M. Trump. En revanche le speaker de la Chambre Paul Ryan y prendra la parole. Et bien sûr le colistier de l’homme d’affaires, le très conservateur Mike Pence, son vice-président éventuel.

Le milliardaire de l’immobilier avait promis une convention “showbiz”. Mais les têtes d’affiche sont peu nombreuses, et l’attention se portera principalement sur sa famille: outre sa femme, quatre de ses cinq enfants (Ivanka, Tiffany, Eric, Donald Jr) monteront à la tribune d’ici jeudi.

A l’extérieur de la salle, des manifestants anti-trump se sont réunis. Cette grand messe républicaine qui va durer 4 jours est placée sous haute sécurité policière. Les autorités locales et fédérales ont pris des mesures de sécurité exceptionnelles pour la convention.

Le thème politique du jour est consacré à la sécurité, aux Etats-Unis et à l‘étranger. Une thématique chère au candidat populiste qui en a fait son fond de commerce.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article