DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rapport Mc Laren: pour le Kremlin une ingérence dangereuse de la politique dans le sport

monde

Rapport Mc Laren: pour le Kremlin une ingérence dangereuse de la politique dans le sport

Publicité

Sotchi 2014. Vladimir Poutine, le président russe allume la flamme olympique.
Un événement qui mettait alors la Russie au coeur du monde.
Deux ans plus tard, un rapport commandé par l’Agence mondiale anti-dopage dénonce un système de triche à grande échelle. A quelques semaines des JO de Rio, de nombreuses voix éxigent la suspension des athlètes russes.
Pour la Russie, toute cela est en fait “une ingérence dangereuse” de la politique dans le sport: “Oui, la forme de cette ingérence a changé, mais le but est le même: faire du sport un instrument de pression géopolitique”, a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

Moscou s’est d’ores et déjà engagé à suspendre les personnes concernées par ces révélations. L’adjoint du ministre des sports, Youri Nagornykh, a été suspendu temporairement. C’est lui qui d’après le rapport détenait le rôle clé de ce système. Il est “également membre du Comité olympique russe, avait été nommé en 2010, sur décret du Premier ministre de l‘époque, Vladimir Poutine”, rappelle le texte.

En cas d’exclusion les sportifs russes pourraient tout de même participer aux JO. L’Agence Mondiale antidopage travaille sur un plan qui permettrait aux athlètes en capacité de prouver leur bonne foi de voir leur dossier examiné au cas par cas.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article