DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Timitar, festival de tolérance

Cult

Timitar, festival de tolérance

En partenariat avec

Le festival Timitar à Agadir au Maroc est un trait d’union entre la musique berbère et des stars internationales des musiques du monde. Ahidous Tighassalines s’est produit lors de la soirée d’ouverture.

Ahouzar est célébre pour sa maîtrise de la langue berbère dans ses chansons.
Une langue reconnue comme langue officielle au Maroc en 2011. Le festival dont le nom veut dire “signes” se veut vecteur de liberté d’expression et de tolérance.

Brahim El Mazned, directeur du festival : “Je pense qu’aujourd’hui dans cette turbulence que connaît ce monde, notamment dans les régions voisines, il est plus qu’urgent de donner un peu plus d’espace aux expressions artistiques. Il n’y a pas que des turbulences dans le monde. Il y a aussi des créateurs, les gens qui sont très sensibles à l’univers artistique, il est plus qu’urgent de donner plus d’espace pour les expressions culturelles et artistiques.”

Timitar ce sont des rencontres comme celle de la chanteuse Karmia Boutadout qui a rejoint le groupe
Inouraz groupe marocain de musique berbère amazigh qui s’est formé en 2006 et qui a aussi joué avec le contrebassiste norvégien Steinar Rankes.

Le groupe algérien Sidi Bémol fondé par Hocine Boukella construit lui des ponts entre les musiques populaires comme la musique Gnaoua ou Châabi et d’autres styles comme le rock et le blues.

Enfin gros succès pour le groupe marocain Hoba Hoba Spirit.

Wolfgang Spindler euronews : “Ce festival n’est pas seulement une plateforme internationale pour la culture musicale berbère c’est aussi un appel à plus de tolérance.”

Prochain article