DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Huit soldats turcs demandent l'asile en Grèce, tensions diplomatiques entre Athènes et Ankara

monde

Huit soldats turcs demandent l'asile en Grèce, tensions diplomatiques entre Athènes et Ankara

Publicité

Ils sont huit. Huit d’anciens membres de l’armée turque qui ont fuit leur pays samedi lors du putsch manqué contre les autorités d’Ankara. Des gradés, il s’agit de deux commandants, quatre capitaines et deux sergents, arrivés en hélicoptère à Alexandroupoli, une petite ville grecque à quelques kilomètres de la Turquie.
Ils viennent de déposer une demande d’asile en Grèce.

Bien qu’ils se défendent d’avoir pris part à la tentative de coup d’Etat Ankara les considère comme des putshistes, leur sort a donc pris un tour hautement politique. Mardi après-midi, l’ambassadeur de Turquie en Grèce a réaffirmé la détermination de son pays à obtenir leur extradition, ajoutant qu’en cas de refus les relations bilatèrales pourraient en être impactées.

Depuis plusieurs années les relations entre les deux ennemis héréditaires se sont pourtant améliorées. Dans la nuit de samedi, Alexis Tsipras a été prompt a condamner la tentative de putsch exprimant son soutien à un gouvernement “démocratiquement élu”.

Mardi, la demande d’asile est passée devant la Commission d’examen pour une première étape purement administrative. Les huit soldats ont évoqué des craintes pour leurs vies en cas de retour en Turquie. R.T Erdogan a menacé de restaurer la peine capitale. Elle était abolie depuis 2004.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article