DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jusqu'où vont aller les utilisateurs de Pokemon Go ?

monde

Jusqu'où vont aller les utilisateurs de Pokemon Go ?

Publicité

Nintendo a frappé un grand coup. Avec Pokemon Go, le géant japonais des jeux vidéos est revenu en force, et fait la Une des journaux.

Pokemon Go est une application à installer sur votre smartphone. Cette dernière fonctionne ensuite en utilisant le principe de réalité augmentée. Le but, comme le jeu de cartes initial, est de capturer des pokémons, mais cette fois-ci en se baladant dans les rues. Les joueurs peuvent également combattre avec d’autres dresseurs et échanger leurs prises.

Entre personnalités publiques qui craquent pour les pokémons et faits divers, la folie autour du jeu ne fait que commencer.

Des coups de coeur pour les pokémons

Pokémon Go est aussi pour les grands enfants… Reuven Rivlin, le Président israélien, a été tout étonné de trouver un Miaouss dans son bureau. Une découverte prise avec humour comme l’indique le commentaire de son post : “Appelez la sécurité !”



Justin Bieber semble, lui aussi, particulièrement investi dans ce jeu :

When #Gyrados decides to pop up across the street from Central Park and all hell breaks loose! #GottaCatchEmAll justinbieber | 📹: johnny #sundayfunday #pokemon

Une vidéo publiée par Alfredo Flores (alfredoflores) le <time style=" font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px;" datetime="2016-07-18T07:34:04+00:00">18 Juil. 2016 à 0h34 PDT</time></p></div></blockquote> <script async defer src="//platform.instagram.com/en_US/embeds.js"></script> </br> </br> Tom Currie voulait quitter son travail. La sortie de Pokemon Go l'a définitivement convaincu : il a tout plaqué, et s'est donné deux mois pour trouver tous les pokémons du jeu. Vous pouvez suivre l'évolution de sa carrière de dresseur pokémon sur son compte Instagram : </br> </br> <blockquote class="instagram-media" data-instgrm-captioned data-instgrm-version="7" style=" background:#FFF; border:0; border-radius:3px; box-shadow:0 0 1px 0 rgba(0,0,0,0.5),0 1px 10px 0 rgba(0,0,0,0.15); margin: 1px; max-width:658px; padding:0; width:99.375%; width:-webkit-calc(100% - 2px); width:calc(100% - 2px);"><div style="padding:8px;"> <div style=" background:#F8F8F8; line-height:0; margin-top:40px; padding:50.0% 0; text-align:center; width:100%;"> <div style=" background:url(data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAACwAAAAsCAMAAAApWqozAAAABGdBTUEAALGPC/xhBQAAAAFzUkdCAK7OHOkAAAAMUExURczMzPf399fX1+bm5mzY9AMAAADiSURBVDjLvZXbEsMgCES5/P8/t9FuRVCRmU73JWlzosgSIIZURCjo/ad+EQJJB4Hv8BFt+IDpQoCx1wjOSBFhh2XssxEIYn3ulI/6MNReE07UIWJEv8UEOWDS88LY97kqyTliJKKtuYBbruAyVh5wOHiXmpi5we58Ek028czwyuQdLKPG1Bkb4NnM+VeAnfHqn1k4+GPT6uGQcvu2h2OVuIf/gWUFyy8OWEpdyZSa3aVCqpVoVvzZZ2VTnn2wU8qzVjDDetO90GSy9mVLqtgYSy231MxrY6I2gGqjrTY0L8fxCxfCBbhWrsYYAAAAAElFTkSuQmCC); display:block; height:44px; margin:0 auto -44px; position:relative; top:-22px; width:44px;"></div></div> <p style=" margin:8px 0 0 0; padding:0 4px;"> <a href="https://www.instagram.com/p/BH_73WsAtmy/" style=" color:#000; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px; text-decoration:none; word-wrap:break-word;" target="_blank">Bae and I 😌 #pokemon #lost #pokegay #rapidash #pokemongo #fun #friends #winter #peace #pokemonart #gottacatchemall #pokemontrainer #PokemonMaster #pokemoncollector #pokemony #travel #pokemonred #life #adventure #newzealand #tomblebee</a></p> <p style=" color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; line-height:17px; margin-bottom:0; margin-top:8px; overflow:hidden; padding:8px 0 7px; text-align:center; text-overflow:ellipsis; white-space:nowrap;">Une photo publiée par NZ Pokémon Trainer Tomblebee (tomblebee) le




La police New-Yorkaise s’est laissée prendre au jeu. Ainsi, ce policier a un nouveau binôme en la personne du pokémon le plus connu, Pikachu :

Hillary Clinton en personne parle de l’application pendant sa campagne électorale pour la présidence des Etats-Unis.



A Chicago, des centaines de fans du jeu se sont regroupés, et ont chanté le générique de la série Pokémon :



Ils aimeraient que cela s’arrête

La sécurité routière avant tout. Certaines personnes semblent l’oublier, les autorités canadiennes leur rappellent :

Aux Etats-Unis, des riverains craquent avec la présence massive de joueurs en bas de chez eux, et menacent d’appeler la police si les dresseurs de pokémons ne partent pas rapidement. Problème : ils sont à un endroit stratégique dans le jeu. A partir de ce constat, difficile de déloger les joueurs, même en les menaçant :

Aux Pays-Bas cette fois, des personnes rôdent autour d’un hôpital à la recherche de la perle rare. Pour parer ce problème, la structure a essayé d’adapter le message aux dresseurs :


Il y a un pokémon malade à l’hôpital. Nous allons prendre soin de lui. Nous vous serions reconnaissants de ne pas venir le voir.

La gendarmerie nationale française essaie d’anticiper l’arrivée du jeu en France afin de limiter les dégâts déjà constatés à l‘étranger :

Une jeune femme apprend l’infidélité de son petit ami via l’application et grâce à son utilisation de la géolocalisation : un des derniers pokémons de son conjoint avait été attrapé chez son ex-petite amie…

Au Royaume-Uni, deux joueurs se sont retrouvés coincés dans une cave, alors qu’ils essayaient de capturer des pokémons. Ce sont les pompiers qui ont dû les libérer.

En Bosnie-Herzégovine, l’Etat s’inquiète de l’intérêt énorme généré par l’application lancée par la compagnie japonaise. Devant les dangers que cela peut amener, le gouvernement presse les joueurs à ne pas essayer de capturer des Pokémons sur les champs de mines.

Des conséquences qui peuvent être désastreuses…

A Baltimore, un binôme de la police locale voit sa voiture de fonction emboutie par une autre voiture. Le conducteur jouait à Pokemon Go. Heureusement, plus de peur que de mal.



A New York cette fois, dans le célèbre parc Central Park, une scène impressionante se passe un soir : un pokémon rare apparaît au milieu du parc. La foule devient folle, les voitures s’arrêtent au milieu de la route, les gens se mettent à courir…

Encore aux Etats-Unis, dans le Nord du Texas : Lane Smith, 18 ans, se fait mordre par un serpent venimeux lors d’une chasse aux pokémons.

Lors d’un voyage en Indonésie, un Français se fait arrêter par les autorités nationales. Il s‘était introduit dans une base militaire pour capturer des pokémons.

En Arizona, un emplacement “pokéstop”, où des pokéballs (outil indispensable pour la capture de pokémons) peuvent être récupérées, par exemple, se trouve devant un ancien hôtel, devenu maintenant une résidence de transition pour des délinquants sexuels.

Plus grave maintenant. Une adolescente de 15 ans se fait renverser sur une quatre voies alors qu’elle capturait un Pokémon.

Shayla Wiggings, elle, a découvert un cadavre en cherchant un Pokémon d’eau, dans le Wyoming, Etats-Unis.

En Australie, deux hommes ont tenté d’utiliser l’application de Nintendo pour dresser un guet-apens pour braquer leurs victimes.

A San Diego, deux jeunes hommes sont passés par dessus une barrière pour capturer un Pokémon. Ils sont tombés de la falaise, soit une chute de presque 30 mètres.

Pour ce jeune homme, capturer des Pokémons semble très important : il se fait poignarder à l‘épaule, et préfère continuer sa partie, refusant toute aide médicale.




C’est le premier décès lié à Pokémon Go. Au Guatemala, Jerson Lopez de Leon (18 ans) et son cousin Daniel Moises Picen (17 ans) partent à la chasse aux Pokémons. Pendant leur recherche, ils rentrent dans un terrain privé. Le propriétaire, persuadé d’avoir affaire à des cambrioleurs, ouvre le feu. Jerson Lopez décède, Daniel Moises est amené d’urgence à l’hôpital.

Prochain article